Les travaux forcés à perpétuité requis contre l’ex-chef anti-balaka « Général Andjilo »

0
256

Bangui – Le Procureur général près la Cour d’appel de Bangui, Eric Didier Tambo, a requis, mardi 16 janvier à Bangui, la peine des travaux forcés à perpétuité contre l’ex-chef anti-balaka Rodrigue Ngaïbona alias « Général Andjilo ».

Au terme de son réquisitoire intervenu en conclusion d’une journée de plaidoirie des avocats de la partie civile, le juge Tambo a demandé au tribunal de reconnaître « Général Andjilo » coupable de trois assassinats, d’association de malfaiteurs, de vols à mains armées, de séquestration et de détention illégale d’armes et munitions de guerre.

Après le réquisitoire, l’audience a été suspendue pour reprendre demain 17 janvier avec les plaidoiries des deux avocats de la défense, suivies des derniers mots de l’accusé et de la délibération.

Arrêté le 17 janvier 2015 à Bouca par la force de la Mission multidimensionnelle des Nations-Unies pour la stabilisation en Centrafrique (MINUSCA), et détenu depuis au camp De Roux, siège de l’état-major de l’armée centrafricaine, « Général Andjilo » est jugé depuis le 11 janvier dernier dans la salle d’audience de la Cour de cassation à Bangui.

Il convient de signaler qu’après sa comparution devant la Cour criminelle, Rodrigue Ngaïbona alias « Général Andjilo » devrait se retrouver dans le box des accusés de la Cour pénale spéciale, juridiction hybride créée en 2015 pour juger les crimes de guerre et contre l’humanité commis en République Centrafricaine depuis 2003.

François Biongo/ACAP

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here