« Coup d’Etat » déjoué en Guinée équatoriale: Obiang demande une justice « plus rigide et plus sévère »

0
46

« Nous ne pouvons pas (ne pas) mentionner la grave situation provoquée par les terroristes qui ont tenté d’envahir, de piller, d’assassiner sans discrimination la population innocente de notre pays sans aucune raison justifiée. Les organes juridictionnels de notre pays doivent être plus rigides et sévères contre les auteurs, acteurs et complices » de ces actes, a déclaré M. Obiang Nguema lors de ce discours prononcé à l’occasion de la rentrée judiciaire.

Fin décembre, le gouvernement de la Guinée équatoriale a affirmé avoir déjoué un « coup d’Etat » sur la partie continentale du pays, après qu’une trentaine d’hommes armés avait été interpellés au Cameroun, à la frontière avec la Guinée.

Le président Obiang s’en est par ailleurs à la justice, estimant que « les juges ne respectent pas le droit ni la loi. Ils utilisent le système de pillage, la saisie, la violation des biens d’autrui, ils appliquent des sanctions pas prévues par la loi pour leur profit personnel et ils perçoivent les honoraires et taxes extraordinaires fabriqués pour extorquer les administrés ».

Le procureur général, David Nguema Ndong, a pour sa part déclaré, lors de son allocution, que 200 fonctionnaires ont été poursuivis en 2017 en Guinée pour corruption. Il n’a pas détaillé s’ils avaient été condamnés ou relaxés.

Premier magistrat de la Nation et président du Conseil supérieur de la magistrature, M. Obiang a annoncé qu' »à partir de 2018, pour être magistrat, procureur ou juge en République de Guinée équatoriale, les intéressés (devront) déposer une déclaration de biens et (du) capital économique qu’ils possèdent ».

La Guinée équatoriale, l’un des plus gros producteurs de pétrole d’Afrique subsaharienne, mais dont la grande majorité de sa population vit dans la pauvreté, est dirigée d’une main de fer par le président Obiang Nguema depuis 1979.

Avec AFP

Source : VOAAfrique

VOAAfrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here