Centrafrique : remaniement au sein du bureau du Président de l’Assemblée Nationale

0
244

L’écrivain et universitaire Gabriel Danzi quitte à sa demande le bureau du PAN. Il est remplacé par un ancien ministre et ancien député de Nola, Laurent Gomina Pampali. Il en est de même pour Alain Lamessi, dont le sort demeure inconnu alors que son poste modifié est attribué à l’ancien ministre d’Ange-Félix Patassé, Jean-Bruno Vickos nommé conseiller aux NTIC. Jean-Bruno Vickos était candidat malheureux à Mobaye, aux dernières élections législatives, contre Simplice Aurélien Zigas Kongbélet, actuel vice-président de l’Assemblée Nationale. Mme Eugénie Yarafa, ancienne ministre et membre influente de l’Organisation des Femmes Centrafricaines est nommée au secrétariat général tandis que Mme Marie Solange Pagonendji Ndakala, ancienne ministre de François Bozizé et ancien députée de Bambari, sera chargée des dossiers sur la réconciliation nationale en tant que conseillère. D’indiscrétions calculées, il se dit que d’autres têtes tomberaient au courant de cette journée car d’autres textes suivraient. Ce remaniement qui ne surprend guère arrive toutefois à un moment où le Président de l’Assemblée nationale est soupçonné de souffler le chaud et le froid en entretenant des leaders de groupes armés et de milices autodéfenses aussi bien à Bangui que dans les zones en guerre civile telles les régions de Paoua, Kaga-Bandoro et Bambari où ainsi que le dénonçait avant son décès le défunt général Séléka Zoundéko, tombé sous les bombardements de la Minusca à Ippy… Ce remaniement intervient aussi dans un moment de tension diplomatique entre Malabo et Bangui alors que son nom circule aussi dans cette affaire de coup d’État déjoué. Ami de Danzoumi Yalo, il serait bien informé du complot dans la mesure où il aurait reçu, introduit par Danzoumi Yalo, une éminente personnalité de l’opposition Équato-Guinéenne en exil, un des auteurs du putsch manqué, en décembre dernier lors de son séjour au Ledger Plazza en Décembre dernier. Notons aussi que ce mouvement du Cabinet du PAN s’effectue avant la rentrée parlementaire de 2018 et bien avant le remaniement gouvernemental chuchoté du 2ème anniversaire, en mars prochain, de l’investiture de Faustin Archange Touadéra. Il faudra revenir sur les en-dessous de certains limogeages, avec Touadéra en mire…

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here