Au moins quatre civils tués dans des attaques de Boko Haram dans le nord au Cameroun

0
61

« Boko Haram a mené des attaques simultanées dans la nuit (de lundi à mardi) dans trois villages du canton de Tourou », situés vers la frontière du Nigeria, a affirmé sous couvert d’anonymat un responsable sécuritaire de la zone.

« Quatre personnes sont mortes calcinées dans ces villages », les « assaillants » ayant incendié « une centaine de maisons », a-t-il ajouté.

>> Lire aussi : Au moins trois morts dans une attaque de Boko Haram dans le nord-est du Nigeria

Le bilan des attaques a été confirmé à l’AFP par une autre source sécuritaire de la région.

Lors des attaques, les jihadistes ont « pillé des magasins de vivres et de marchandises », emportant des boeufs, des machines à coudre et des machines à écraser le maïs, selon la même source.

Début janvier, des soldats de la Force multinationale mixte (FMM, force militaire régionale contre Boko Haram) ont lancé une grande offensive contre les deux factions du groupe islamiste Boko Haram et leurs dirigeants dans leurs bastions du nord-est du Nigeria.

>> Lire aussi : Au moins quatre civils tués dans des attaques de Boko Haram au Cameroun

Depuis 2014, date à laquelle le Cameroun a commencé à lutter contre Boko Haram, ce groupe a tué « 2.000 civils et militaires » et enlevé « un millier de personnes » dans l’extrême-nord du pays, selon le centre d’analyse International Crisis Group (ICG).

Depuis son apparition il y a huit ans, Boko Haram, actif dans les pays frontaliers du lac Tchad (Nigeria, Cameroun, Niger et Tchad), a provoqué la mort d’au moins 20.000 personnes.

Avec AFP

Source : VOAAfrique

VOAAfrique

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here