Viols en RCA: non-lieu ordonné en France pour l’affaire du camp Mpoko

0
38

Il n’y a aucune mise en examen dans l’affaire des accusations de viols en Centrafrique contre des soldats français de Sangaris. La justice française a ordonné, ce lundi, un non-lieu pour des militaires faute d’établir leur implication.

Sans surprise, c’est une ordonnance de non-lieu qui a été prononcée en fin de semaine dernière, comme vient de nous l’indiquer l’Association de lutte contre l’exploitation sexuelle. Cette décision vient donc confirmer le non-lieu requis par le parquet de Paris.

Motif : les juges d’instruction expliquent qu’il n’y a pas suffisamment de charges pour renvoyer les soldats mis en cause dans cette affaire devant un tribunal. Dans son réquisitoire ce matin, le parquet a souligné qu’il ne pouvait affirmer qu’il n’y avait eu le moindre viol, tout en parlant d’incohérences matérielles et de variations de témoignages qui ne permettent pas « d’établir des faits circonstanciés et étayés à l’encontre des militaires ».

Vers une procédure en appel ?

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here