Centrafrique : La Communauté Sant’Egidio soutient les démobilisés

0
29

Plusieurs ex-combattants engagés dans le processus DDRR et ayant opté pour la réintégration communautaire ont reçu des dons en vivres pour une période de trois mois ce 4 janvier à Bangui.

C’est une initiative de la Communauté Sant ‘Egidio en collaboration avec la structure pilote du DDRR dans le cadre de l’accord signé à Rome.

Il s’agit de la deuxième phase du don en vivres fait par la Communauté Sant’ Egidio aux groupes armés engagés dans le processus de démobilisation et réinsertion dans le pays. Ce don en vivres vise 13 groupes armés, partie prenante au comité consultatif et de suivi du DDRR sauf le FPRC qui n’a pas envoyé la liste de ses combattants. Le geste de la Communauté Sant’ Egidio intervient au moment où une partie des ex-combattants est immatriculée et enrôlée dans l’armée conformément à l’accord du 10 mai 2015.

Fred Hassane Ibrahim, point focal de la communauté Sant’ Egidio présente le geste comme un appui qui a pour but de renforcer le processus déjà enclenché «notre présence a pour but de venir en aide aux ex-combattants démobilisés et plus particulièrement à ceux qui ont opté pour la réinsertion socioéconomique et communautaire. La communauté Sant’ Egidio est là pour aider le projet pilote et pour voir ce qu’il faut faire pour aider car nous nous sommes dit qu’ils sont démobilisés et ils sont au quartier et pour nous c’est une période à risque. Pour qu’ils ne recourent plus aux armes, nous avons pensé qu’il faut les aider alimentairement pour une période de trois mois et après il y aura une formation au choix pour les démobilisés » a-t-il indiqué.

Mordomté Tadé un des bénéficiaires du Mouvement Politico-militaire MPC salue ce don et estime que cela apporte un soulagement pour lui et ceux qui ont choisi la vie civile. « C’est la première fois pour nous de recevoir des dons de la Communauté Sant’ Egidio. Nous avons passé un test global et d’aucuns parmi nous sont retenus pour entrer au sein des FACA et nous autres nous allons entrer dans la vie civile. Après le premier don, si Sant’ Egidio revient encore vers nous pour nous donner des vivres, c’est un acte à encourager et c’est très louable », a-t-il témoigné.

L’appui de la communauté Sant’ Egidio va se poursuivre à l’intérieur du pays selon les organisateurs. Son appui aux groupes armés participe à la consolidation du processus de désarmement et intervient après la signature de l’accord de Rome en 2017 sous son égide.

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here