Les Nuits africaines de Washington D.C.

0
45

En plein cœur de la capitale américaine, au Power night-club, des voitures de luxe, des manteaux de fourrure et des tenues de soirée sont de mise. Le concept est simple, rassembler la jeunesse dorée d’origine africaine dans un club branché de la place. Aux commandes, les meilleurs DJs de musique africaine.

Apres six années d’étude en Amérique, Lamine Sangaré s’est spécialisé dans la promotion des stars africaines aux Etats-Unis. Aujourd’hui, c’est avec l’une des stars les plus connues dans l’univers du Coupé Décalé qu’il est en tournée.

 » La tournée avec Debordo Leekunfa se passe vraiment bien. Parmi toutes les tournées que j’ai organisées, je peux dire que c’est l’une des meilleurs tournées car non seulement cet artiste est très talentueux, il est également très aimé par ses fans et par toutes les autres communautés africaines », explique Lamine Sangaré de Sangaré Group

Promotion oblige, un petit tour pour rencontrer monsieur RM Show de la voix de l’Amérique pour parler de succès et de rivalité avec les autres acteurs de la scène du coupé décalé en Cote d’Ivoire.

« Le succès et la réussite c’est diffèrent. Le succès, ça fait pan ! Mais la réussite elle est continuelle, tu vois un peu… »

Lorsque Roger Muntu, l’animateur vedette lui pose la question d’une éventuelle collaboration avec Dj Arafat, un de ses plus fervents rivaux, c’est par l’affirmative qu’il répond.

Roger Muntu : Donc aujourd’hui on peut voir Debordo et Arafat jouer encore dans une chanson ensemble ?

Debordo Leekunfa: « Oui, ça peut arriver, ça peut arriver tu vois un peu… »

En dépit de la controverse qui lui prête souvent un tempérament rebelle, la star se montre plutôt cool et décontractée.

VOA : Quel est ton meilleur souvenir d’enfance ?

DL : C’est lorsqu’on était entouré entre potes et on faisait notre petite musique. On partait bosser de quartier en quartier avec les petites casseroles et les boite de tomates. On partait bosser ailleurs et on tapait paka paka apakak apapa…et moi je chantais…

​Pour lamine, « l’objectif de faire venir un artiste comme Debordo Leekunfa, c’est de voir toute la communauté africaine se réunir derrière l’artiste, de voir tout le monde venir s’amuser, et être content ».

Et ce soir, les prétextes ne vont pas manquer pour s’amuser, dépenser sans compter et sans état d’âme. La guerre des bouteilles bat son plein et sur les chichas, le charbon crépite au rythme d’une musique africaine enivrante.

Quand la star du jour fait enfin son entrée, elle ne perd pas une seconde pour mettre tout le monde dans l’ambiance.

C’est un succès total. Lamine Sangaré a une nouvelle fois rempli sa mission : permettre à la jeunesse africaine des Etats Unis d’oublier, le temps d’une soirée, les réalités d’une vie souvent monotone.

​Arzouma Kompaoré.

Source : VOAAfrique

VOAAfrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here