Centrafrique : Plus de 17.000 nouveaux déplacés enregistrés à Bambari après des combats intergroupes armés

0
56

BAMBARI, 29 décembre 2017 (RJDH)—Au moins 17.868 nouveaux déplacés sont enregistrés à Bambari, suite aux combats qui ont opposé les groupes armés dans les villes proches de Bambari. C’est ce qu’ont rapporté des sources humanitaires.

La détérioration de la situation humanitaire dans plusieurs villes de la préfecture de la Ouaka a poussé plusieurs personnes à trouver refuge à Bambari, chef-lieu de cette préfecture. Des acteurs humanitaires ont enregistré ces déplacés alors que plusieurs sites abritent encore les personnes déplacées, un an après que cette ville ait été déclarée « ville sans arme » par la Minusca.

Des sources humanitaires ont rapporté dans l’aperçu humanitaire qu’au 21 décembre, « il est rapporté 17 868 nouvelles personnes déplacés internes à Bambari dans les sites de l’Aviation, PK8, Notre Dame des Victoires et dans les familles d’accueil, en plus des 52 842 déplacés de la sous-préfecture ».

Ces personnes proviennent des villes de Ippy, Ndassima, Djoubissi, Atongo-Bakary, Mobaye et Gambo suite aux récents épisodes sécuritaires survenus à Ippy et à Ndassima. « Certains déplacés se trouvent à Bakala à 60 km au Nord-Ouest, de Bambari. Environ 6% de ces nouveaux déplacés proviendraient d’Atongo Bakary à environ 70 km au sud de Ippy, Mobaye dans la Basse-Kotto et Gambo », ajoute la source.

Selon les informations du RJDH, le déploiement des réponses dans une perspective multisectorielle a été effectif avec les cliniques mobiles déployées sur le site de l’Aviation et avec la mise en place d’un plan de coordination d’assistance en NFI aux personnes déplacées. Les réponses pour les autres secteurs sont en cours de mobilisation.

Les déplacés affluent Bambari depuis le 10 décembre 2017.

Lire : http://rjdh.org/centrafrique-bambari-accueille-des-centaines-de-deplaces-en-provenance-de-ndassima-ippy-et-bakala/

Source : RDJH

RDJH

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here