Un 25 décembre sous les balles pour l’armée camerounaise déployée en zone anglophone

0
106

Selon une source de sécurité, c’est un élément de la brigade attaquée qui s’est enfui pour alerter une brigade de gendarmerie voisine.

Le lieu de l’attaque dans le département du Ndian est hors réseau.

Dans une publication de propagande sur facebook au sujet « de cet autre attaque », un activiste anglophone, Mark Barata, prétend que  » trois gendarmes camerounais seraient tombés ce 25 décembre à Ntoko et que la maison du préfet aurait été incendié ».

L’armée, ni le gouvernement, n’a encore communiqué sur l’attaque du jour.

L’activiste Mark Berata affirme que « deux gendarmes et le commandant de brigade ont été tués à l’issue de cette attaque ».

Emmanuel Jules Ntap, correspondant à Youandé

Source : VOAAfrique

VOAAfrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here