Des jouets pour les enfants déplacés du Pool au Congo-Brazzaville

0
17

Après près d’un mois de collecte de jouets et d’argent, les membres du Ras-le-bol ont fait le partage auprès des enfants déplacés du Pool. Il n’y a pas eu assez de jouets pour tous les enfants vivant dans les sites.

Selon le coordonnateur du mouvement citoyen, Franck Nzila Malembe, les acteurs politiques et de la société civile se sont très peu pour engagés à être solidaires avec les enfants du Pool.

« Il y a eu plus des pauvres qui ont donné. Les mamans qui vendent au marché, les populations dans les quartiers ont vraiment manifesté leur solidarité », a reconnu le coordonnateur du Ras-le-bol, indiquant par ailleurs que la campagne de collecte visait à attirer l’attention sur la guerre du Pool et être solidaire avec tous les enfants déplacés en cette période de noël.

Avec le peu de dons reçus, les membres du Ras-le-bol ont choisi des jouets accessibles à tous les enfants dont l’âge varie entre zéro et seize ans.

« Nous essayons de discuter les prix pour acheter le maximum de jouets possible. Nous prenons les poupées pour les filles et les voitures ou ballons pour les garçons », a dit Luce Ngangoue, membre du mouvement, surprise en pleine course de jouets au marché Poto Poto de Brazzaville.

Après avoir fui les violences dans leurs villages, les enfants du Pool vivent dans la grande précarité.

Ils manifestent le besoin d’une grande assistance, surtout dans cette période des fêtes de fin d’année.

Pour Brice Makosso de la Commission diocésaine Juste et Paix de Pointe-Noire, il faut donner deux types de jouets à ceux qui souffrent dans le Pool.

« D’abord la paix, car noël c’est la naissance de Jésus-Christ, le prince de la paix, ensuite un petit jouet pour tous ces enfants qui n’ont pas provoqué cette guerre, mais qui en souffrent », a-t-il indiqué.

Les jouets ont été distribués dans cinq sites de déplacés à Kinkala. Quelque 300 enfants ont pu être servis, selon Charlen Kinouani, membre du Ras-le-bol.

« Nous avons préalablement identifié les enfants pour bien distribuer le peu que nous avons pu collecter », a-t-il expliqué.

Les enfants du Pool ont reçu un autre cadeau : le gouvernement et les miliciens ninjas du Pasteur Ntumi ont signé un accord de cessez-le-feu, pour la cessation des hostilités dans ce département.

Ngoula Ngoussou, correspondant à Brazzaville

Source : VOAAfrique

VOAAfrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here