Début à Bangui de la quatrième réunion de la Plateforme nationale de Pastoralisme et de transhumance

0
44

Bangui, 19 décembre – Le ministre de l’Élevage et de la Santé Animale, Youssoufa Yérima Mandjo, a ouvert, mardi 19 décembre 2017 à Bangui, les travaux de la quatrième réunion de la Plateforme nationale de Pastoralisme et de transhumance.

Organisée par l’ONG ACTED, cette réunion de 48 heures a pour but de réfléchir et proposer des actions devant favoriser le bon déroulement de la transhumance 2017-2018 grâce aux recommandations des précédentes réunions.

Le ministre Yérima Mandjo a exhorté les participants à réfléchir non seulement sur l’organisation prochaine de la réunion nationale de la transhumance, mais également d’examiner et valider la carte matérialisant les nouvelles portes d’entrée des éleveurs transhumants.

Il a aussi invité les participants à examiner, réviser et adopter l’Arrêté portant réglementation de la transhumance en Centrafrique ainsi que les barèmes de dédommagement en cas de vol et de tuerie d’animaux.

Il les a exhortés de définir une stratégie visant à poursuivre des campagnes de vaccination contre la Péripneumonie Contagieuse des Bovidés (PPCB) et la Peste des Petits Ruminants (PPR), de faire un état des lieux du retour des éleveurs déplacés et réfugiés en vue et de proposer des solutions aux problèmes rencontrés par ceux-ci.

Il a encouragé les éleveurs et les agriculteurs des autres préfectures de la République Centrafricaine à s’inspirer du dialogue intercommunautaire instauré dans la préfecture de la Mambéré-Kadéi par le truchement des ONG IRAM et MARCA.

Le Ministre Yérima Mandjo a attiré l’attention des groupes armés qui rackettent les éleveurs déplacés ou réfugiés rentrés fraichement au pays en leur imposant des taxes illégales perçues par troupeau et par tête de bovin.

.
Il a demandé aux autorités politico-administratives d’arrêter ces fléaux visant à exterminer le cheptel national dans le but de protéger la population contre la pénurie en protéine animale.

Le représentant de l’Union Européenne, David Stepanini a informé les participants que d’ici peu le Fonds Fiduciaires Békou va lancer sa deuxième intervention d’appui au secteur de l’agriculture et de l’élevage d’un montant de 18 millions d’euros et portera entre autres sur le renforcement des filières porteuses et la professionnalisation des acteurs agropastoraux.

Il convient de rappeler que le ministre Mandjo a sollicité un appui multiforme, notamment en moyens roulants et en intrants vétérinaires au profit du secteur de l’élevage.

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here