Centrafrique : où se trouve la racine du mal ?

0
41

D’où se trouve la racine du mal Centrafricain ? Qui porte la responsabilité des haines ?
Qui pourra nous apporter des raisons convaincantes et fiables sur ces maux qui minent particulièrement la Centrafrique ? Touadera est le comptable de toutes situations,
Il est certes difficile d’apporter des réponses à une telle question, mais il faut dire de façon sincère que la population Centrafricaine attende un changement honnête avec un chef d’Etat responsable, moins demagogue .La situation politique est partout sombre et les lampes de la liberté s’éteignent quotidiennement TOUADERA utilise ses sbires pour s`en prendre a ces detracteurs.
Y a-t-il espoir que la Centrafrique retrouve les valeurs humaines pour dépasser le stade des régimes criminels, corrompus et malsains dans tous les niveaux sont reduis a neants. Peut-on croiser les bras et attendre un avenir meilleur?Les vœux de voir le pays retrouve une paix durable sont d’une urgence capitale et ont une valeur d’or pour toute la population Centrafricaine.
Tout cela, c’est parce que la jeunesse laisse le champs libre aux criminels economiques et sanguinaires qui s’enfoncent dans l’abime politique la plus profonde du monde la population Centrafricaine rongée par la misère.Là où le bât blesse est que TOUADERA LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DE BANGUI et ne cesse d’enrichir ses sbires et achètant des appartements très coûteux dans différentes villes d’Europe . Là où c’est très choquant, ce qu’on trouve encore en Centrafrique , la population abandonnee dans une insecurite totale .
La division était la devise du régime TOUADERA ; l’égalité des citoyens est bafouée . Ce qui nous rassemble, c’est l’amour de cette patrie, disons non aux criminels economiques.
De toute façon, Touadera le sait, la ligne rouge est franchie, forcément, il faudra s’organiser et je suis convaincu que le seul survivant de ce naufrage sera la patrie.
La mauvaise gouvernance est un crime comme les autres ,

SIMON KOITOUA

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here