Centrafrique : à Bangui, les rancœurs contre les casques bleus de plus en plus exacerbées

0
66

Des manifestants ont incendié deux véhicules de l’ONU vendredi à Bangui, l’accusant à tort d’être à l’origine de la mort d’un étudiant. L’incident illustre le fort sentiment de défiance des Centrafricains à l’égard des Nations unies.

Plusieurs dizaines de jeunes Centrafricains sont descendus dans les rues de la capitale Bangui, vendredi 24 novembre, après la mort d’un étudiant, renversé au matin par un véhicule. Les manifestants, qui incriminaient la mission de l’ONU dans le pays (Minusca), ont incendié deux de ses véhicules.

« Un véhicule des Nations unies qui passait sur les lieux a été pris à partie par une foule en colère et a été incendié, mettant en danger la vie des passagers qui ont été sauvés de justesse. Un véhicule des sapeurs-pompiers envoyé sur place par la Minusca a également été attaqué et endommagé par la foule, qui a aussi blessé un sapeur-pompier », annonce l’ONU dans un communiqué, déplorant des attaques « injustes » à son égard.

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here