La FAO et le séminaire Saint-Joseph de Bimbo organisent une conférence-débat en prélude à la journée mondiale de l’alimentation

0
47

Bangui- Le Représentant du Fonds des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), Jean-Alexandre Scaglia, a animé, jeudi 9 novembre 2017 à Bangui, une conférence-débat, en prélude à la journée mondiale de l’alimentation, célébrée cette année sur le thème « Changeons l’avenir des migrations. Investissons dans la sécurité alimentaire et le développement rural ».

Le but de cette conférence-débat est de renforcer les capacités de 15 pensionnaires du séminaire propédeutique Saint-Joseph de Bimbo en matière d’agriculture.

Le Représentant Jean-Alexandre Scaglia a expliqué que la plupart des migrants dans le monde font face à des situations de pauvreté dans leur pays d’origine avant de partir à l’aventure pour tenter leur chance.

Il a souligné que le paradoxe, c’est que ces migrants viennent des pays à potentiel agricole qui pourraient bien vivre si la communauté internationale avait investi dans la formation des jeunes et dans les équipements agricoles.

Selon lui, si la communauté internationale avait soutenu les efforts des pays africains en matière agricole ou des pays en voie de développement, on aurait pu éviter les drames qui touchent des milliers et des milliers de personnes en Méditerranée.

Il a fait savoir qu’en République Centrafricaine, la migration vers l’extérieur est très faible, alors que la migration vers l’intérieur est très forte.

C’est l’exode rural vers Bangui qui n’offre pas de débouchée économique aux jeunes en quête d’emploi qui serait à l’origine des tensions multiples ou de conflits dans le pays, a-t-il souligné.

La République Centrafricaine est un pays à très grande potentialité agricole et a invité la communauté internationale à investir massivement dans le pays en ce sens que la stabilisation de la situation sécuritaire passe nécessairement par la relance de l’agriculture, a-t-il rappelé.

L’encadreur des 15 jeunes séminaristes issus de l’archidiocèse de Bangui et des diocèses de Bambari, Bangassou, Kaga-Bandoro et Mbaïki, l’Abbé Jean-Clotaire Voyémadé, a quant à lui spécifié que l’agriculture figure dans le programme de la préparation spirituelle de ces futurs prêtres, qui seront un jour amenés à montrer la voie à leurs paroissiens afin qu’ils deviennent eux aussi des acteurs du développement.

Il convient rappeler qu’en prélude à la JMA de chaque année, ces jeunes séminaristes de Saint-Joseph prennent part à une conférence-débat organisée à la FAO en vue d’approfondir leurs connaissances sur le thème choisi.

Etienne Vikoma

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here