Centrafrique: 1.200 ex-combattants de la Séléka sommés de quitter des casernes à Bangui

0
111

Plus de 1.200 anciens combattants de l’ex-rébellion centrafricaine Séléka, occupant trois casernes dans Bangui, ont été sommés d’en partir par le gouvernement, mais certains refusent d’obtempérer, a constaté l’AFP mardi.

En décembre 2013, près de 3.000 rebelles de l’ex-Séléka – mouvement qui avait renversé en 2013 le président François Bozizé avant une contre-offensive des anti-Balaka et l’intervention militaire francaise Sangaris – s‘étaient installés dans des casernes militaires à Bangui.

Certains de ces combattants sont rentrés chez eux après la perte du pouvoir de la Séléka dans Bangui, mais environ 1.200 occupent toujours trois casernes, selon les autorités.

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here