Crise centrafricaine : quelle est la légitimité de la « représentation » de la diaspora en France ?

0
37

Accusés de passivité face à la situation que traverse le pays, des ressortissants centrafricains résidant en France se sont réunis à Paris pour émettre des « propositions de sortie de crise ». Une démarche qui ne fait pas l’unanimité en RCA : les organisateurs sont en effet soupçonnés d’avoir reçu des financements des proches du président Faustin Archange Touadéra.

Créée le 4 novembre à Paris, une instance qui entend représenter la communauté centrafricaine de France entend peser dans le règlement de la crise qui secoue le pays. Ce nouvel organisme, qui a mis en place un « bureau de représentation », se propose de jouer les médiateurs et de se faire l’ambassadeur de la Centrafrique, notamment dans le domaine économique.

Mais cette instance, à peine née, a fait l’objet de critiques, certains voyant dans cette initiative la main du président Faustin Archange Touadéra, qui voudrait instrumentaliser la diaspora à son profit.

• Quel est l’objectif de la « Communauté centrafricaine de France » ?

La « Communauté centrafricaine de France » a été créée ce samedi 4 novembre, à Paris, avec pour mission, selon ses initiateurs, de « promouvoir la solidarité et le dialogue social au sein de notre communauté [et de] favoriser les investissements et apports de la diaspora centrafricaine pour le relèvement de la Centrafrique ». Elle se veut « le pont et la locomotive des porteurs de projets économiques et d’investissement pour le pays » et espère « constituer un interlocuteur crédible face aux autorités politiques et administratives du pays d’origine et du pays d’accueil », détaille Didier Martial, le porte-parole du bureau de représentation mis en place samedi.

Depuis le début de la crise qui secoue le pays, en 2013, c’est le premier groupe dans lequel tous les Centrafricains de France sont appelés à se rassembler.

Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/489966/politique/crise-centrafricaine-quelle…

Source : Africatime

Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here