mar 24 octobre 2017

BANGUI, 06 Septembre 2016 (RJDH) — Les responsables du secteur des Bâtiments et Travaux Publics (BTP) ont dénoncé lundi 05 septembre, lors d’une conférence...

BOUAR – C’est sous très haute protection onusienne que Faustin Touadera, accompagné de la Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général, Diane Corner et de diplomates s’est rendu Lundi dans la capitale de la Nana Mambéré. Ce qui constitue son premier déplacement en province.

Bouar, ville décisive pour l’économie centrafricaine, du fait de sa position stratégique et géographique par rapport au Cameroun, le président aura profité de son déplacement pour faire un mini résumé de son point de vue de la situation nationale, notamment sécuritaire.

“Nous devons nous mobiliser pour la paix. Il ne revient pas uniquement au gouvernement de la garantir, mais à tout le monde, à travers la réconciliation, le vivre ensemble, la volonté d’engager notre pays sur la voie du développement”, à-t-il déclaré.

Il a visité le Centre d’Instruction militaire et du Service civique national de Bouar. Pièce maitresse du processus de Réforme du secteur de la sécurité (RSS) dans la région, en ce qui concerne notamment la formation des militaires centrafricains, cet établissement étant au centre d’un vaste projet de réhabilitation pour lequel la MINUSCA a déjà réussi à collecter un million de dollars afin de démarrer les travaux préparatoires, comme l’indique Carole Baudoin, chef de la section RSS de la Mission.

Le processus DDR de la MINUSCA, une satisfaction pour Touadera, qui a déclaré aux rebelles ayant déposé les armes pour s’impliquer dans des activités sociales et pacifiques : ”Cette initiative est de bonne augure pour le processus de DDR. C’est un exemple et je vous félicite d’avoir pris les devants. Nous espérons que ces activités serviront d’exemple à d’autres localités”.

Enfin, la Nana Mambéré en pleine mutation, et donnée comme le symbole du retour de l’autorité de l’état, jouit de différents projets de modernisation, dont, la réhabilitation et de la Préfecture et des sous-préfectures de Bouar et Baoro, la réhabilitation du commissariat de police et celle de la salle d’audience du Tribunal de grande instance, comme le rappelle la cheffe du bureau de la MINUSCA de Bouar.

abangui

A Lomé, on nettoyait vendredi matin les barricades dressées ces trois derniers jours par des groupes de jeunes manifestants, mais la plupart des magasins...

Le budget prévisionnel de la République centrafricaine (RCA) comptant pour l'année 2018 est de 209 milliards de francs CFA (environ 375 millions de...

Le sergent, La David T. Johnson, âgé de 25 ans, est tombé, avec trois autres Américains, dans une embuscade d'un groupe jihadiste au Niger...

"Nous avons planifié tout ce qui était nécessaire pour garantir la sécurité du pays et la capacité de l'IEBC (la Commission électorale, ndlr) à...

Bangui- Le Cardinal Dieudonné Nzapalaïnga a invité, jeudi 18 mai 2017, les autorités centrafricaines à redéployer les forces de défense et de sécurité à...

Le footballeur Christiano Ronaldo a gagné en un an, plus de 88 millions de dollars avec son salaire, ses primes et grâce à ses contrats de sponsoring.
Le Portugais est donc le sportif de mieux payé du monde cette année, selon magazine économique américain Forbes.
Son principal rival, l’argentin Lionel Messi, plusieurs fois ballon d’or, occupe la deuxième place, avec 81 millions de dollars.
Les deux footballeurs sont suivis par le basketteur Lebron James, le tenninsman Roger Federrer et un autre basketteur Kevin Durant.

A 31 ans, Christiano Ronaldo, qui joue actuellement au Réal de Madrid en Espagne, est, après le basketteur Michael Jordan, le deuxième sportif le mieux payé de l’histoire en ce qui concerne les sports d’équipe dans Forbes.

abangui

L’ONG Aids Free World publie un nouveau rapport sur les violences sexuelles en Centrafrique. Avec sa campagne Code Blue, l’organisation traque les abus sexuels commis par les casques bleus dans les missions de maintien de la paix. Elle présente ici une compilation de 14 cas d’allégations d’abus sexuels contre des soldats de la paix de neuf contingents différents, des cas qui ont fait l’objet d’enquêtes préliminaires en 2015 et 2016. Ils démontrent, selon l’ONG, la mauvaise volonté de l’ONU à voir aboutir ces enquêtes. La Minusca a réagi vendredi 15 septembre. Elle promet d’examiner ce rapport et pointe aussi le rôle des pays contributeurs dans la qualité des enquêtes.

Sur le plan légal, les casques bleus dépendent de la justice de leur pays, et en cas d’accusations, l’ONU se charge des premières vérifications avant d’éventuellement renvoyer les dossiers aux autorités compétentes pour de plus amples investigations.

abangui
[td_block_social_counter custom_title=”STAY CONNECTED” facebook=”themeforest” twitter=”envato” youtube=”Envato” open_in_new_window=”y” border_top=”no_border_top”]

MOST POPULAR

La contribution des casques bleus onusiens de la Minusca au développement de la préfecture de la Nana-Mamberé, ouest de la RCA, est une réalité...

LATEST REVIEWS

APA-Bangui (Centrafrique) - Le Coordonnateur humanitaire en République centrafricaine, Najat Rochdi, a lancé, jeudi à Bangui, la première allocation standard pour 2017 du Fonds...

BANGUI, 29 Juin 2017 (RJDH) – Le procureur spécial près la Cour Pénale Spéciale Toussaint Munitazini a appelé à la protection des victimes et...