Les jeunes de Boali sollicitent la construction d’une maison des jeunes dans leur localité

0
24


Bangui – Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Régis-Lionel Dounda assisté du représentant résident de l’UNFPA, Ouédraogo Koudaongo, a échangé, samedi dernier à  Boali, avec les jeunes de ladite localité et ses environs, sur les préoccupations majeures de la jeunesse et les défis à  relever, lors de la 6ème journée de la semaine nationale de la jeunesse.ans son mot introductif, le ministre Régis-Lionel Dounda a salué la détermination de la jeunesse de l’Ombella-M’Poko, en général, et celle de Boali, en particulier.

Il a reconnu que les défis de la jeunesse centrafricaine sont nombreux, notamment les questions de l’éducation, de la santé, voire de l’emploi et que le gouvernement travaille sans relâche pour y apporter des solutions.

Selon lui, sans emploi les jeunes se laissent manipuler par les vendeurs d’illusions et il leur a demandé d’avoir confiance en leur avenir grâce à  la vision du Chef de l’Etat et à  la nouvelle politique du gouvernement.

Il a remercié les partenaires au développement, et plus particulièrement les agences des Nations-Unies, qui ne ménagent aucun effort pour appuyer le gouvernement centrafricain à  faire insérer sa jeunesse dans la société.

Dans les discours du président du Conseil sous-préfectoral de Boali, Léonel Bégali et du sous-préfet, Robert Yamo, voire des questions adressées au membre du gouvernement et au représentant de l’UNFPA, il ressort souvent la question de la construction d’une maison des jeunes à  Boali, les questions du manque d’école et d’enseignants qualifiés, du manque de médicaments dans l’unique dispensaire et, surtout, la question de la confection d’une carte nationale d’identité à  moindre coà»t.

En réponse à  certaines préoccupations, le ministre Dounda a dit en avoir pris bonne note et a promis de les soumettre à  l’attention du gouvernement lors du Conseil des ministres.

Le Représentant Ouédraogo Koudaongo s’est quant à  lui chargé de répondre au nom de ses pairs des agences des Nations-Unies que les jeunes de Boali peuvent eux-mêmes créer des ONG nationales au lieu d’attendre que tout leur soit importé.

La semaine nationale de la jeunesse a été réalisée en prélude à  la journée internationale de la jeunesse célébrée le 12 aoà»t de chaque année.

Source : ABangui

Laisser un commentaire