Centrafrique : Bouar, scandale du détournement des fonds à  SATOM.

0
34
Le


depuis quelques jours, la société française des travaux publics SOGEA-SATOM basée à  Bouar, capitale provinciale de la Nana-Mambéré au Nord-ouest de la République centrafricaine est au cœur d’un scandale de détournement des fonds impliquant certains de ses employés administratifs et financiers.

En effet, selon nos informations, les fonds détournés seraient destinés au versement des droits légaux des travailleurs de la société satom de Bouar.

Alors que l’agence de recrutement CIFOM, qui vient à  peine de rompre son contrat de sous-traitance avec la société SATOM, préfère verser les droits légaux des travailleurs qui s’élevaient à  plusieurs dizaines de millions de francs CFA.

Or, ces fonds qui devraient être versés directement par CIFOM aux ayants droit, changent de mains miraculeusement pour atterrir au service de ressources humaines et comptabilité de SATOM.

Selon un employé de ladite société contacté par CNC, «â€‰il y’avait un premier versement qui avait été effectué, et tout allait bien. Mais après, plus rien. Bizarrement, on vient de nous informer que le reste de l’argent, qui s’élevait à  43 millions de francs CFA, est porté disparu et l’on ne retrouve plus ses traces », explique-t-il.

Pour les ayant-droits, il est hors de question de laisser cette histoire sans aucune poursuite judiciaire. Des manœuvres sont en cours pour tenter de débusquer les présumés auteurs de ce détournement.

Aux dernières nouvelles, une grève des employés serait en préparation pour réclamer la totalité de cette somme.

Source : ABangui

Laisser un commentaire