Centrafrique: Le terroriste Abdoulaye Miskine déclare une guerre qui lui sera défavorable dans les heures qui suivent

0
175
Abdoulaye


Abdoulaye Miskine, ce terroriste recherché au niveau national, sous régional et international vient de publier un communiqué de presse lequel, il a porté atteinte à  la sà»reté de l’Etat et celle des hautes personnalités du pays. Ce sanguinaire d’Abdoulaye Miskine dont ses positions seront neutralisées dans les heures qui suivent par les groupes armés : FPRC, MPC, MLCJ et l’UPC qui s’engagent pour la paix, pense qu’il n’a que le seul intérêt, celui de faire la pluie et le beau temps continuellement dans le pays.

Dans ce communiqué publié ce chien enragé du FDPC, plusieurs inutilités ont été énumérées, en commençant par la question de violation de la Constitution par le président Faustin-Archange Touadéra, Abdoulaye Miskine ce mafieux, bourreaux du peuple… qui continue de le massacrer en volant ses biens, ce fugitif n’a aucune raison ni la qualité d’ouvrir ses sales gueules pour reprocher qui que ce soit à  quelqu’un.

L’on se souvient que ce quidam d’Abdoulaye Miskine fait partie des quatorze groupes armés signataires de l’Accord politique de paix et de réconciliation, dont lui-même l’a violé de sa part. Les garants et les facilitateurs de cet Accord de paix cherchent à  mettre la main sur lui pour les actes criminels perpétrés par ce dernier sur le corridor Bangui-douala (Baboua et Zoukombo vers Bouar, ndlr).

Abdoulaye Miskine, ce chien enragé ne va pas s’en sortir avec sa menace qu’il a portée à  l’encontre des hautes autorités du pays. Avec ses complices qui sont bien connus et repérés d’où ils sont à  Bangui et dans l’arrière-pays, le peuple centrafricain se lèvera contre mercenaire qui vient d’être chassé du Congo par le président Dénis Sassou Nguesso. Car, sa présence dans ce pays frère, constitue un danger pour le peuple congolais.

Le régime de Bangui qui est soucieux de la quiétude du peuple centrafricain, ne légitime pas les crimes d’Abdoulaye Miskine contrairement à  ce qu’il pense. Abdoulaye Miskine, au nom de son groupe terroriste FDPC, tue, pille et massacre les populations et les dispositions pour mettre fin à  son aventure sont déjà  prises. A ce qu’il (Abdoulaye Miskine) ne sache pas, le président Touadéra et son gouvernement ne se préoccupent pas d’élections à  l’heure actuelle. C’est la reconstruction nationale à  travers les grandes réalisations qui se font actuellement sur le terrain qui sont les priorités des autorités du pays.

L’élection va se tenir dans les années à  venir, mais actuellement, le président Touadéra s’attèle farouchement sur la question du retour définitif de la paix sur toute l’étendue du territoire national, la cohésion sociale et le développement qui est en marche, comme en témoignent les partenaires internationaux. La République Centrafricaine à  vrai dire, se trouve sur la bonne voie de développement et ce sera le peuple qui en décidera du renouvellement de sa confiance au président Touadéra, le moment venu.

A travers sa vision politique (de Touadéra), les pays amis et autres partenaires internationaux sont toujours déterminés à  soutenir le président Touadéra dans la reconstruction de son pays. Parler de l’isolement diplomatique du pays, le terroriste Abdoulaye Miskine se trompe largement et ne dispose d’aucune compétence à  faire ce genre de jugement erroné, car il a un quotient intellectuel bien rabougri comme celui d’un bestial, disant celui-ci souffre d’un problème mental.

La preuve de cette relation diplomatique qui est au beau fixe entre la RCA et ses voisins, c’est même l’expulsion d’Abdoulaye Miskine sur le sol congolais et que les Chefs d’Etat des pays de la CEMAC, de la CEEAC voire tous les pays membres de l’Union Africaine qui contribuent toujours à  la recherche de solutions pour la sortie définitive de crise.

Demander la démission du Chef de l’Etat Faustin-Archange Touadéra, Abdoulaye Miskine réagit effectivement comme un insensé qui se verra capturer, comme une mouche et juger par la justice pour ses crimes odieux commis à  l’endroit du peuple centrafricain. Force est restée toujours à  la Loi et ce n’est pas ce macabre Abdoulaye Miskine qui peut inquiéter tout le peuple centrafricain.

Source : ABangui

Laisser un commentaire