Zlecaf: «Les petits pays sont les gagnants de zone de libre-échange»

0
56
Jean-Joseph


La Zlecaf est-elle aussi prometteuse qu’on nous le dit ? Réunis à  Niamey, les chefs d’État et de gouvernement africains ont officiellement lancé l’entrée en vigueur de la zone de libre-échange continentale. L’objectif est d’aller, à  terme, vers une zone de libre-échange, doublée d’un marché commun ainsi qu’une union douanière qui impliquerait une politique commerciale commune à  l’endroit des pays extérieurs à  la zone. Jean-Joseph Boillot est économiste, spécialiste des pays émergents à  l’Institut de relations internationales et stratégiques (Iris) répond aux questions de Carine Frenk.

RFI : Quels sont les principaux avantages pour les Africains de cette fameuse zone de libre-échange ?

Jean-Joseph Boillot : C’est de mettre fin à  la structure économique, finalement très néocoloniale, où l’Afrique n’exporte que des produits primaires et importe tous les produits industriels. Et on reste finalement, à  cause de cette structure, sur les bords de mers, sur les ports. Et vous savez comme moi que l’Afrique va voir sa population bondir à  trois milliards d’habitants, dès lors que tout le monde se concentre sur les zones portuaires, sur les mégalopoles portuaires, à  cause de cette structure économique, cela conduit à  ces concentrations absurdes que l’on a à  Dakar, etc…

Source : ABangui

Laisser un commentaire