Zone de libre-échange : le Nigeria rejoindra finalement la ZLECA

0
42
L'accord sur la ZLECA avait été signé par la quasi-totalité des pays africains à l’exception du Bénin, de l’Erythrée et du Nigeria est entré en vigueur le 30 mai 2019.

Après moult tractions et négociations internes avec son secteur privé, le Nigeria va rejoindre les signataires de la ZLECA. Le pays ouest-africain signera l’accord de libre-échange lors du prochain sommet de l’Union africaine, selon un communiqué publié ce mardi 2 juillet sur le compte Twitter de la présidence.

Le pays de Muhammadu Buhari va signer l’accord de libre-échange africain, ZLECA. Le Nigeria, plus grande économie du Continent et première puissance démographique avec ses 200 millions, a été l’un des pays les plus récalcitrants à la signature de la ZLECA. Sa décision de rejoindre le bloc renforcera considérablement son influence, selon les analystes.

L’accord de libre-échange continental africain vise à éliminer les tarifs douaniers entre les États membres. Le président Muhammadu Buhari avait exprimé son inquiétude quant à la possibilité pour les pays voisins d’inonder le Nigeria de produits à bas prix et de nuire aux efforts visant à redynamiser l’industrie et à développer le secteur agricole. Mais un panel mis en place pour évaluer l’impact de l’adhésion au bloc a recommandé la semaine dernière au président la signature de l’accord, après une étude sur les avantages et inconvénients.

«Notre position est très simple, nous soutenons le libre-échange dans la mesure où il est juste et mené sur une base équitable», a déclaré Buhari rapporté par Reuters.

Selon les informations fournies par la présidence nigériane, le pays signera l’accord lors du prochain sommet de l’Union africaine à Niamey, au Niger. L’accord sur la ZLECA signé par la quasi-totalité des pays africains à l’exception du Bénin, de l’Erythrée et du Nigeria est entré en vigueur le 30 mai 2019. De ces trois pays, c’est surtout l’absence du Nigeria qui a le plus fait polémique à cause de son poids économique et démographique.

Selon des chiffres relayés par le cabinet de conseil et d’audit, PwC, la population du Nigeria devrait passer de 206 millions d’habitants en 2020 à 264 millions en 2030. Le pays, selon les dernières prévisions économiques de la Banque africaine de développement (BAD), représente près de 20% du PIB continental et environ 75% de l’économie ouest-africaine.

Lire aussi : Pétrole : au Nigeria, Mele Kolo Kyari nommé à la tête de la puissante NNPC

Conformément à la vision de l’Agenda 2063,  l’Afrique que nous voulons» de l’UA, la ZLECA devrait couvrir un marché de 1,2 milliard de personnes, représentant un produit intérieur brut (PIB) de 2 500 milliards de dollars. Selon la Commission économique pour l’Afrique (CEA), la mise en œuvre de la ZLECA pourrait accroître le commerce intra-africain de 52,3% en éliminant les droits de douane à l’importation et le doubler si les obstacles non tarifaires sont réduits.

Source : La Tribune Afrique

Laisser un commentaire