Les cours de l’action Airtel Africa chutent de 15% à la bourse de Londres

0
46
En Afrique, Airtel compte plus de 94 millions de clients en 2019, faisant de lui le quatrième opérateur du Continent après MTN, Vodafone et Orange

Quelques jours après ses premiers pas à la bourse de Londres, les actions d’Airtel Africa ont perdu jusqu’à 15%. Alors que prix initial minimum a été fixé à 80 pence, le cours a atteint son plus bas niveau à 0,85 dollars l’action, soit de 67 pence au cours des derniers jours. La société présente dans plusieurs africains arrive à la bourse londonienne dans un contexte de crise des télécommunications en Europe.

L’action de la société de télécommunication se négociait à 70,5 pence dans la matinée de ce vendredi 28 juin à la London Stocks Exchanges (LSE). Airtel Africa qui fait partie de la société indienne Bharti Airtel Ltd a fixé une fourchette de prix comprise entre 80 à 100 pence par action la semaine dernière pour son introduction en bourse, avant de voir son cours chuter. L’offre finale comprenait 744 millions de nouvelles actions, fixant la taille de l’opération à 595 millions de livres sterling et la capitalisation boursière initiale à environ 3,1 milliards de livres sterling, a annoncé la société. Dans ce sillage, la société mère Bharti Airtel a également plongé après sa cotation avant que sa capitalisation boursière ne reparte à la hausse.

Quatrième opérateur télécoms en Afrique

En Afrique, Airtel comptait plus de 94 millions de clients en 2019, faisant de lui le quatrième opérateur du Continent après MTN, Vodafone et Orange. La société implantée dans plusieurs pays africains a réalisé 2,68 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2018. Au cours de l’année dernière. Airtel Africa Ltd a annoncé une levée de fonds de 1,25 milliard de dollars auprès de six investisseurs mondiaux. Il s’agit notamment de SoftBank Group Corp, Warburg Pincus LLC et Temasek Holdings (Private) Ltd. Des fonds destinées à la réduction de la dette existante du groupe d’environ 5 milliards de dollars, mais aussi à développer ses activités en Afrique.

Lire aussi : Bourse : pour son IPO, Airtel Africa s’entoure de huit géants de la banque internationale

Une semaine après son introduction à la bourse de Londres, les performances d’Airtel restent mitigées. Des résultats que les spécialistes imputent à la crise dans le secteur des télécommunications considéré comme parmi le moins performants en bourse au cours de ces dernières années en Europe. Les entreprises de télécommunications ont été confrontées à une concurrence féroce, à une réglementation défavorable, au ralentissement de la croissance et à la hausse des coûts de la modernisation du réseau en Europe. Seul secteur à être dans le rouge pour l’année en Europe, les télécommunications ont connu une chute de 3% au deuxième trimestre.

Source : La Tribune Afrique

Laisser un commentaire