Un atelier pour valider l’avant-projet de loi relative aux partis et regroupements politiques en RCA

0
57
Lancement


Ce 25 juin à  Bangui, le Ministre de l’administration du territoire, de la décentralisation et du développement local, Augustin Yangana Yahote, représentant le Premier ministre, a présidé la cérémonie de lancement des travaux de l’Atelier de validation de l’Avant-projet de loi relative aux partis et regroupements politiques en Centrafrique, en présence du Représentant spécial adjoint du Secrétaire général, Kenneth Gluck.

Cette rencontre vise à  créer et favoriser un cadre légal pour l’existence des partis et l’animation de la vie politique de la République centrafricaine. Le pays connait une pléthore de partis et regroupements politiques : une centaine au total, pour une population d’à  peine plus de 5.000.000 d’habitants. Ce qui n’est pas forcément du gout des concitoyens qui seraient bien soulagés de voir aboutir cette réforme de la Charte des partis, pour une meilleure animation de la vie politique.

« Ma perception, est que nous ayons un nombre réduit de partis politiques capables de remplir leurs missions constitutionnelles dont les principales sont d’animer la vie politique nationale et de concourir à  l’expression du suffrage universel » a souhaité le Ministre Yahote à  l’ouverture de la session.

Pour sa part, Kenneth Gluck a rappelé aux participants que l’Article-4 de l’Accord politique de paix et de réconciliation en République Centrafricaine (APPR-RCA)« recommande la révision de l’Ordonnance No 05-007 du 10 juin 2005, afin que les partis et les regroupements politiques deviennent plus actifs dans le domaine de la promotion des valeurs républicaines telles que la promotion de la paix, la tolérance, la démocratie ainsi le respect de la diversité et de la citoyenneté centrafricaine ».

Au cours des travaux, des consultants nationaux et internationaux ont présenté la synthèse du rapport du groupe de travail sur l’Avant-projet, ainsi que ses différentes articulations, pour en permettre une bonne compréhension par les participants. A la clôture, un rapport de l’atelier a été présenté avec des recommandations idoines.

Source : ABangui

Laisser un commentaire