Fin de stage d’aguerrissement des militaires du bataillon des forces spéciales centrafricaines

0
80
Remise


Bangui, 21 juin (ACAP) – Le bataillon des forces spéciales(F.S) centrafricaines a achevé, vendredi 21 juin à  Bangui, un stage d’aguerrissement de trois semaines auprès des Eléments Français du Gabon(EFG).

L’objectif de ce stage intensif est d’asseoir le savoir-faire d’infanterie des soldats des F.S dans le domaine de la technique d’action immédiate, du renseignement, de l’infiltration et de l’exfiltration et du parcours d’obstacle…

Cette formation s’inscrit dans un système d’aguerrissement qui est adapté aux forces spéciales, a indiqué le colonel Alfred Service, sous-chef d’état-major des armées chargé de la planification.

« Je tiens à  remercier la France pour ce stage au profit des F.S et plus précisément aux EFG qui ont fait le déplacement de Libreville afin de dispenser ladite formation ; car les forces spéciales sont à  l’ordre stratégique et constituent l’un des principes d’emploi des forces », a-t-il souligné.

Pour le commandant Fabrice Intertaglia, ce stage est le début d’un long cycle de formation que la France apportera au bataillon des forces spéciales à  travers des techniques particulières d’investigation et de combat.

Selon lui, une force spéciale doit développer des réflexes de combat qui sont différents des troupes classiques.

Pour le Chef de bataillon Hubert Zinga, commandant le bataillon des F.S, cette formation a été bénéfique pour ses éléments et cela leur apporte un plus sur les connaissances précédemment acquises au Rwanda.

« On va continuer à  nous s’exercer davantage afin d’être à  la hauteur des tâches que la hiérarchie peut nous confier », a-t-il annoncé.

Signalons que la semaine dernière, les forces spéciales ont démontré leur aptitude physique sur le parcours d’obstacle au camp Kassaï et ceci lors d’un challenge organisé en plein milieu de leur formation par les EFG.

Rappelons qu’à  la fin de la cérémonie, tous les éléments ont reçu leurs écussons de forces spéciales, signe de succès à  ce stage, des mains du colonel Alfred Service, représentant le chef d’état-major des armées, chef de bataillon Fabrice Intertaglia, représentant l’attaché de défense près l’ambassade de France à  Bangui et du colonel Malergue, commandant le détachement d’appui opérationnel (DETAO).

Source : ABangui

Laisser un commentaire