Coopération : vers la création d’un forum parlementaire afro-latino-américain

0
48

Des responsables africain, arabe, caribéen et latino-américains ont signé en fin de semaine une lettre d’intention visant à créer un Forum parlementaire afro-latino-américain. Cette initiative devrait permettre de renforcer les relations entre l’Afrique, l’Amérique Latine et les Caraïbes ainsi que la coopération entre ses diverses régions.

Bientôt verra le jour un Forum parlementaire afro-latino-américain. En marge des travaux de l’Assemblée générale annuelle du Parlatino à Panama City, une lettre d’intention a été signée en fin de semaine par le président de la Chambre des conseillers, Hakim Benchamach, en tant que président de l’Association des sénats, choura et Conseils équivalents d’Afrique et du monde arabe, le président du parlement d’Amérique latine et des Caraïbes (Parlatino), Elias Castillo, ainsi que le président du Parlement panafricain, Roger Nkodo Dang qui ont tenu une réunion tripartite.

Lire aussi : Union européenne : le « Davos du développement » s’attaque à la réduction des inégalités

Selon ces derniers, l’objectif en mettant en place ce forum est de renforcer les relations entre l’Afrique, l’Amérique Latine et les Caraïbes, de mettre en œuvre les programmes de coopération sud-sud et de promouvoir l’interaction commune en vue entre ces région afin de réduire les effets négatifs d’une mauvaise intégration à tous les niveaux.

Ainsi, la lettre signée met en relief la la volonté des trois parties de signer un accord institutionnel pour la création d’un Forum afro-latino-américain. Celui-ci devrait se constituer comme un espace visant à renforcer le dialogue parlementaire sud-sud au sujet des affaires d’intérêt commun tout en facilitant la complémentarité régionale, a-t-on laissé entendre.

Développement intégré et durable

Toujours selon les initiateurs, ce Forum vise également un renforcement du développement intégré et durable. Il devrait travailler sur les questions importantes telles que la parité, la justice, la paix, les valeurs universelles et le respect des droits humains et environnementaux. La lettre précise que le Forum sera en charge d’élaborer des propositions législatives et des recommandations pour les sommets des chefs d’Etats et de gouvernements des deux régions ainsi que les organisations et instances gouvernementales sur différents sujets.

A noter que le Forum constitue également l’espace propice pour échanger les expériences et les informations dans le but de consolider la démocratie, la gouvernance. Il est également le cadre adéquat pour mener des activités conjointes et des programmes de coopération pour le développement et l’intégration entre les deux régions.

Source : La Tribune Afrique

Laisser un commentaire