Echanges sur le mandat de la MINUSCA avec les populations de Baboua pour un meilleur accompagnement du processus de paix

0
24
Echanges


La caravane de sensibilisation du public sur le mandat de la MINUSCA s’est rendue ce 12 juin 2019 dans la sous-préfecture de Baboua, située à  120 kms à  l’Ouest de la ville de Bouar. Cette troisième étape du processus enclenché par le bureau de la MINUSCA de Bouar a pour but de sensibiliser les autorités locales à  tous les niveaux et les leaders d’opinion sur le contenu de la Résolution 2448 du Conseil de sécurité des Nations unies portant le nouveau mandat de la MINUSCA.

Il est question d’assurer la compréhension par les partenaires et les bénéficiaires de la MINUSCA des missions et les tâches de cette dernière dans le cadre de la protection des civils, mais aussi de susciter l’adhésion, le soutien et l’accompagnement de la population, indispensables pour la réussite du mandat. Plus d’une centaine des fonctionnaires, de chefs de quartiers et de villages, de représentants de la société civile y ont pris part.

L’activité était présidée par le Sous-préfet de Baboua Raphael Beorofei Dansio, en présence du Maire de la commune. “La population de la sous-préfecture de Baboua est particulièrement reconnaissante vis-à -vis de la MINUSCA pour avoir permis, dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord politique pour la paix et la réconciliation en RCA, la libre circulation des personnes et des biens dans la région, â€�a reconnu l’autorité. Il a en outre apprécié la présence dans sa région de casques bleus qui mènent des patrouilles dissuasives pour les groupes armés qui y sévissent encore, en violation de l’Accord de paix.

L’autorité a par ailleurs exprimé le souhait de voir certains bâtiments administratifs qui ne le sont pas encore être réhabilités dans le cadre des projets à  impact rapide, notamment le bureau de la police, la gendarmerie et la résidence du sous-préfet.

La Chargée de l’Information publique a présenté la Résolution 2448 du Conseil de sécurité des Nations unies, en rappelant l’objectif stratégique, d’« Aider à  créer des conditions qui permettent de réduire durablement la présence de groupes armés et la menace qu’ils représentent en adoptant une approche globale et une position proactive et robuste, sans préjudice des principes fondamentaux du maintien de la paix. »

La campagne se poursuivra dans d’autres localités, pour une meilleure compréhension et appropriation du mandat par les populations dont on attend des actions et des comportements d’accompagnement du processus de paix.

Source : ABangui

Laisser un commentaire