La 9ème réunion du commandement de la Force de la MINUSCA met l’accent sur la mise en œuvre de l’APPR

0
62
9ème


Les 6 et 7 juin 2019 s’est tenue à  Bangui une 9ème réunion des commandants des contingents de la MINUSCA déployés sur le territoire centrafricain. L’objectif était d’évaluer la situation sécuritaire du pays, d’en identifier les défis et de prendre des mesures pour une meilleure mise en œuvre du mandat de la Mission.

En ouvrant les assises, le Représentant spécial du Secrétaire général en RCA, Mankeur Ndiaye, a rappelé l’objectif stratégique de la Mission qui est de « réduire la présence des groupes armés avec comme corollaire l’extension de l’autorité de l’État ». Il est aussi revenu sur la ‘’’Directive du 9 avril 2019 » qui décline, en complément du mandat défini par le Conseil de Sécurité, les grands axes de la stratégie intégrée de la MINUSCA, avant d’exhorter les officiers supérieurs à  s’assurer de son appropriation par leurs éléments.

Pour sa part, le Chef d’Etat-major des Forces de la MINUSCA, le Général Balla Keita, a insisté sur certaines recommandations visant à  permettre aux troupes d’être plus proactives dans la mise en œuvre de leur mandat de protection des civils, ainsi que de l’Accord politique de paix et de réconciliation (APPR). Il a ainsi demandé aux commandants de faire un plus grand effort pour comprendre les différents scénarios de réponses aux violences et d’intégrer les procédés à  suivre dans les briefings précédant le déploiement des éléments. Il a par ailleurs rappelé le devoir d’adaptation des casques bleus des différents scénarios de réponses en fonction de leurs besoins spécifiques, tout en gardant à  l’esprit la mise en œuvre de l’APPR.

La bonne mise en œuvre de l’APPR exige la neutralité de la Force dans ses opérations conjointes avec les Forces armées centrafricaines (FACA) et les groupes armés signataires, mais en même temps la fermeté dans ses réactions lors d’exactions. « Les actions de la Force doivent être prudentes mais fermes, en ce qu’elles ne doivent pas faire perdre la coopération des signataires de l’Accord dans sa mise en œuvre » a-t-il expliqué.

La réussite de la mise en œuvre de l’APPR est du ressort de toutes les parties, et la Force de la Minusca entend jouer pleinement sa partition, d’où la tenue de cette réunion trimestrielle, faisant suite à  celle des 20 et 21 Novembre 2018.

Source : ABangui

Laisser un commentaire