A Nairobi, l’UA appelle à réformer la gouvernance de l’agriculture africaine

0
32

La 15ème réunion du Programme détaillé pour le développement de l’agriculture en Afrique (PDDAA) s’est ouverte mardi à Nairobi. Placée sous le thème « Promouvoir le commerce et l’accès au marché intra-africain pour accélérer la transformation du secteur agricole », cette rencontre annuelle vise à partager les meilleures pratiques sur le Continent et identifier des stratégies et des politiques propres à favoriser l’intégration grâce à un accès facile aux marchés et au commerce intra régional de produits et services agricoles.

A l’ouverture du sommet, l’Union Africaine a appelé à une transformation de l’agriculture continentale par le biais de politiques plus appropriées. Selon l’institution continentale, il s’avère nécessaire de procéder à une profonde réforme du secteur en se dotant de moyens et d’actions plus souples, parfaitement adaptées au contexte et au contact des réalités.

Les Etats sont exhortés « à créer un environnement favorable au commerce des produits agricoles, grâce à une gouvernance, à des mesures politiques et à des arrangements institutionnels appropriés ».

Il faudrait pour cela renforcer les investissements et l’accès aux marchés dans le secteur agricole, garantissant de ce fait une meilleure commercialisation de l’agriculture et une participation de tous les acteurs de la chaîne de valeur en Afrique, y compris les petits exploitants agricoles, les jeunes et les femmes, poursuit l’instance.

La tâche devrait être ardue, mais l’UA, qui entend à travers le PDDAA, aller au bout de ses engagements d’en finir avec la faim d’ici 2025, espère que la prochaine mise en place effective de Zone de Libre-échange économique (ZLECAf) pourra permettre d’y arriver.

Source : La Tribune Afrique

Laisser un commentaire