Centrafrique : La circulation perturbée très tôt sur l’avenue David Dacko suite au mouvement des jeunes de Bimbo qui réclament l’électricité

0
30


BANGUI– Les jeunes de la commune de Bimbo dans la préfecture de l’Ombella M’Poko ont érigé ce mardi 11 juin des barricades sur les petits et grands axes de la localité, pour réclamer du gouvernement le rétablissement et le respect des heures de l’électricité dans cette commune. Un mouvement d mécontentement qui a paralysé très tôt ce matin, la circulation des biens et des personnes sur l’avenue David Dacko.

La question de l’eau et de l’électricité constituent des préoccupations majeures de la population de la localité de Bimbo.

Kongnode Gazzelyte, l’un des manifestants précise les raisons de ce mouvement de mécontentement, « nous n’avons pas d’électricité depuis plus d’un mois. Et pourtant, l’énergie est à  la base de nos activités génératrices de revenus. Le non-respect des heures de l’électricité et la récurrence du délestage dans notre localité sont les principaux points de cette manifestation. Les personnels de ladite société étaient venus récupérer le transport de cette commune, pour ramener à  Gobongo nous laissant ainsi dans l’obscurité total. Nous voulons à  ce que l’électricité soit rétablis le plus rapidement possible et que les 8heures de temps soient aussi respectées, sinon cette manifestation va se poursuivre jusqu’à  la satisfaction. » A-t-il déclaré.

Un usager qui a requis l’anonymat souligne la difficulté à  laquelle, il s’est confronté, « Je suis largement en retard au travail ce matin à  cause de multiples barricades érigés par les jeunes réclamants ainsi le rétablissement et le respect des heures de l’électricité dans leur quartier respectif. Cette manifestation, rend difficile la libre circulation. Les activités tournent au ralenti dans cette partie de la capitale car cette manifestation affecte également les grands axes en profondeur des quartiers. Ce qui est déplorable est que ces jeunes n’ont pas respecté les démarches juridiques avant d’entreprendre cette manifestation »A-t-il déploré.

Il est difficile au Réseau des Journalistes pour les Droits de l’Homme (RJDH) d’entrer en contact avec les responsables de l’ENERCA pour leurs réactions suite à  cette manifestation.

Carlos Watou

Source : ABangui

Laisser un commentaire