Centrafrique : L’examen réussi à  mi-parcours du président Touadéra pour sa gouvernance démocratique

0
42
Lancement


Le Président de la République Faustin-Archange Touadéra a reçu une lettre d’approbation de la part de ses compatriotes qui l’ont élu avec un suffrage mérité. Ce prix d’excellence qui est attribué au Chef de l’Etat et tous ceux qui contribuent à  la reconstruction du pays, les réconfortera pour que le cap soit mis sur le second mandat.

L’homme fort de Bangui qui vient de fêter (le 30 mars dernier, ndlr) avec succès ses trois ans passés à  la tête de l’Etat centrafricain, a vraiment traduit dans les faits ses promesses et ses engagements pour bâtir un Etat de droit qu’il a trouvé dans un piteux état.

Votre site lepotentielcentrafricain.com vous a amplement éclairé sur les bonnes réalisations du régime Touadéra dans chaque domaine. De la sécurité en passant par l’économie, la coopération, la situation humanitaire, l’éducation, la santé, la paix et la cohésion sociale…Touadéra et l’équipe qui le soutient dans la lourde tâche qui lui est confiée par le peuple centrafricain, glisse doucement et sà»rement vers une fin élogieuse.

Certains observateurs de la vie politique qui ne comprenaient pas pourquoi à  chaque fois que le président Touadéra engage une politique dans le cadre du développement de la RCA, finissent toujours par lui donner raison. Car, l’homme agi en bon stratège et ses visions lui donnent continuellement un satisfecit à  tous les niveaux voire à  l’échelle internationale.

Voilà  qu’avec sa bonne volonté politique, le président Touadéra et son équipe gouvernementale que dirige son Excellence Firmin Ngrébada, fait le nécessaire en ce moment, en répondant aux préoccupations de ses compatriotes sur toute l’étendue du territoire national. La sécurité se remet peu à  peu et les centrafricains sont enthousiastes de tout ce qui se fait actuellement. L’exemple récent en est que, les FACA qui sont redéployés à  Kaga-Bandoro ont été accueillies par les populations qui voient en Touadéra, sa détermination à  redresser son pays d’ici peu de temps.

Bangassou, Bambari, Bria, Bakouma, Alindao, Bocaranga, Ngaoundaye et Kouango sont devenus une terre de paix avec les stratégies de Touadéra et son gouvernement. La cohésion sociale dans ces régions jadis, réputées par les hostilités, est une réalité et les activités de développement sont en marche actuellement avec le concours des humanitaires.

Toutes ces réalisations, sont les résultats d’un engagement qui tient sa raison d’être. Nous pouvons mettre en exergue dans cette dynamique, l’Accord de paix de la réconciliation signé avec les groupes armés. Ces compatriotes qui se sont rebellés contre le propre pays, sont ramenés à  la raison à  travers la politique de la main tendue du président Touadéra qui ne « ferme pas la porte à  personne ».

Nous sommes en politique et dans un pays qui se dit démocratique, la liberté d’expression et ses principes fondamentaux sont respectés. Raison laquelle, certains compatriotes (de l’opposition) qui s’agitaient à  certain moment, se rapprochent du président Touadéra pour apporter leurs contributions à  ce qu’il fait. C’est pour dire que le président Touadéra reste et restera toujours ouvert à  ceux qui sont soucieux de leur pays, la RCA.

Après tout, c’est l’intérêt national qui prime et c’est ce que le président Touadéra ne cesse de le dire dans toutes ses déclarations. A vrai dire, la République Centrafricaine n’a pas besoin de ces querelles superflues que certains compatriotes malintentionnés veulent créer, juste pour leur intérêt égoïste.

Touadéra a fait ses preuves de responsabilité et confirme qu’il est bien l’homme de la situation. Il suffit que tout le monde lui apporte les soutiens qu’il faut pour que la République Centrafricaine retrouve sa valeur d’antan. Les agitations politiques à  travers l’instrumentalisation des groupes armés, n’ont aucunement de place en ce moment. Les groupes armés par ailleurs, ont compris que leur pays a trop souffert et le temps est à  la stabilité, disant la quiétude. Le régime en place se propose donc de tendre toujours sa main, avec l’appui indéfectible de la communauté internationale, à  tous les adversaires politiques afin que le pays soit rétabli avec leurs participations sans condition.

Source : ABangui

Laisser un commentaire