Cameroun : BGFIBank double son capital à 20 milliards de Fcfa

0
49
En 2017, BGFIBank Cameroun a réalisé un produit net bancaire (PNB) de 5,1 milliards de francs CFA.

Le PDG du groupe de la BGFIBank, Henri Claude Oyima, a annoncé que le capital de la succursale de la Banque au Cameroun est de 10 à 20 milliards de francs CFA.

Le capital de la succursale de la BGFIBank au Cameroun continue de grandir. C’est ce qu’a révélé le PDG du groupe, Henri Claude Oyima, lors d’une visite de travail dans le pays. Cité dans un communiqué du groupe ce mercredi 15 mai, le responsable qui s’adressait à la presse a indiqué que le capital de la succursale a doublé, passant de 10 à 20 milliards de francs CFA. «Nous avons évoqué les projets de développement et déploiement du groupe BGFIBank au Cameroun par une croissance organique, avec une augmentation de capital qui est passé de 10 à 20 milliards de Fcfa et par une acquisition en cours d’étude», a déclaré Oyima, également ancien ministre gabonais.

Accompagnement des investissements de l’Etat

Saluant les avancées réalisées par les équipes locales, Henri Claude Oyima a indiqué que son groupe est prêt à accompagner le Cameroun qui constitue la première puissance économique de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), dans le financement des investissements. A ce propos d’ailleurs, le responsable banquier a échangé avec les autorités du pays, notamment le Premier ministre camerounais et s’est entretenu avec le gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC).

Lire aussi : «Éléphants contre dollars», le troc du Zimbabwe avec la Chine et Dubaï

Le soutien de la Banque à l’émergence économique au Cameroun était même l’objectif central de la visite de Oyima dans le pays : «Cette visite intègre les relations de convivialité que nous entretenons avec les autorités des pays dans lesquels le groupe BGFIBank est implanté […] Nous comptons intensifier notre engagement dans le financement des projets, et c’est d’ailleurs l’objet de cette rencontre».

Source : La Tribune Afrique

Laisser un commentaire