Poursuite de la session de soutenance de thèse de doctorat des 32ème et 33ème promotions de la faculté de médecine de l’université de Bangui

0
46
Le


Les étudiants des 32ème et 33ème promotions de la Faculté des Sciences de la Santé (FACSS) de l’université de Bangui ont entamé, lundi 13 mai à  Bangui, la session de soutenance des thèses de doctorat en médecine, des premiers mémoires de Diplôme d’Etudes Spécialisées en Pédiatrie et des 3èmes mémoires de Diplôme d’Etudes Spécialisées en gynécologie-Obstétrique.

Symphorien Grengbia, l’un des impétrants qui a soutenu sur : « Les aspects épidémiologiques des accidents vasculaires cérébraux du sujet jeune au centre hospitalier universitaire de l’Amitié Sino-centrafricaine de Bangui », a expliqué que la soutenance est un exercice visant à  défendre devant un jury nanti d’expériences en matière de médecine, les connaissances acquises au cours de sept années passées à  la FACSS.

Il a indiqué qu’il s’est appesanti sur cette thématique parce que cette maladie est entrain de faire des ravages au sein de la population jeune et que le résultat de ses recherches permettra au ministre de la Santé et aux partenaires de prendre des mesures pour faire face à  ce qu’on appelle communément AVC.

« Cette occasion est de prouver à  l’assistance que l’alcool et le tabac sont des facteurs de risque très dangereux en milieu jeune. Je suis satisfait parce que je suis entouré de ma famille et félicité par mes maîtres», a-t-il ajouté.

Pour sa part, le Doyen de la Faculté des Sciences de la Santé, Gérard Grésenguet, a souligné que depuis sa création jusqu’à  ce jour, la FACSS a formé plusieurs médecins qui exercent dans plusieurs formations sanitaires de la République centrafricaine.

Selon lui, cette session de mai 2019 comprend soixante-et-un étudiants, dont cinquante-cinq médecins généralistes, cinq pédiatres qui vont soutenir leur mémoire de la première promotion et un gynécologue-obstétricien de la troisième promotion.

Il convient de rappeler que Georges Moyen, Professeur de Pédiatrie à  l’Université Marien Ngouabi de la République du Congo, est le président général des jurys composés de 23 membres, dont cinq professeurs expatriés de nationalité congolaise, sénégalaise, camerounaise et française, quatre professeurs nationaux et quatorze Maîtres de conférences agrégés de la FACSS.

Source : ABangui

Laisser un commentaire