Centrafrique : Le PM Firmin Ngrébada estime que le DIALOGUE SOCIAL et l’ACTION HUMANITAIRE sont très primordiaux en ce moment pour le pays

0
33
Lancement


En abordant la quatrième priorité de son discours-programme, consacrée aux AFFAIRES SOCIALES et ACTION HUMANITAIRE et adopté par l’Assemblée Nationale, le premier ministre Firmin Ngrébada considère que le dialogue social est capital dans la période actuelle. Le dialogue social et politique lui parait être le seul cadre de concertation qui puisse favoriser une bonne gouvernance, une justice sociale, l’amélioration de la vie professionnelle, une quiétude sociale et un développement durable.

Avec cette série de publication qui est consacrée au discours-programme du PM Ngrébada et dont lepotentielcentrafricain.com arrive au dernier volet, il y’a lieu d’indiquer que celui-ci s’engage donc à  la promotion du dialogue social. A cet effet, a-t-il promis qu’il veillera à  l’application des accords avec les partenaires sociaux et les formations politiques notamment celles de l’opposition. S’agissant de l’action humanitaire, il considère qu’elle est un facteur essentiel de stabilité et de protection des populations, car il s’agit également de répondre aux situations de catastrophes et à  toute conséquence humanitaire liée à  un choc sécuritaire.

En ce qui concerne les réfugiés et les personnes déplacées, le patron de la Primature continuera de mettre en œuvre la stratégie nationale pour le retour des réfugiés et sur des solutions durables pour les personnes déplacées. Il continuera de renforcer la résilience des populations à  travers les activités de stabilisation des communautés. Une fois validé, une plateforme pour la Gestion et la Réduction des risques de catastrophes sera mise en place et ce processus sera en adéquation avec les engagements internationaux pris et seront soutenus par les Nations Unies, l’Union Africaine et la CEEAC. Pour lui, ces orientations comprendront entre autre, le renforcement du cadre législatif et réglementaire.

Conscient de la situation du pays dont l’espérance de vie de la population est la plus courte au monde. On peut citer entre autres facteurs explicatifs, le faible niveau de couverture sanitaire des populations, aggravée avec les crises récurrentes que le pays a connues, lesquelles sont à  l’origine du dysfonctionnement du système de santé, sans oublier la promotion du Service civique au Développement, l’entrepreneuriat et la réinsertion des jeunes, la promotion du genre, la communication, la lutte contre les VBG, le sport, les Arts, le tourisme, la prévention et réduction de la vulnérabilité des jeunes liée aux IST/VIH et SIDA et le développement des stratégies contribuant au raffermissement de la Paix encore fragile, la cohésion sociale et du vivre ensemble.

« L’accord pour la paix et la réconciliation en République Centrafricaine constitue une victoire du peuple centrafricain tout entier. Nous devons marcher main dans la main en vue de sa mise en œuvre effective au bénéfice de notre population. Car, cet accord ne saurait mettre fin à  la crise sans que chacun apporte sa contribution et fasse les sacrifices nécessaires pour soutenir véritablement les efforts du Gouvernement », Dira Firmin Ngrébada tout en ajoutant que le développement d’un pays n’est possible sans paix, sans sécurité, sans cohésion sociale.

« Si l’Etat garantit aux citoyens leurs droits, il attend d’eux, en retour, l’accomplissement de leurs devoirs. Ce contrat doit être le fondement de notre pacte républicain. Je combattrai tous les maux qui minent notre société, à  savoir la violence, la corruption, le laxisme, l’impunité, les malversations financières… », A-t-il promis que sous la très haute impulsion du Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence le Pr Faustin Archange TOUADERA, il mettre tout en œuvre pour redonner la joie et la fierté d’être centrafricains à  tous les centrafricains. C’est pourquoi, il en appelle à  tous les centrafricains sans distinction, à  faire montre de patriotisme et à  contribuer, chacun dans son milieu et à  son niveau, à  l’œuvre de la paix et de la justice, et à  se montrer respectueux des lois de notre pays.

Source : ABangui

Laisser un commentaire