Kaga-Bandoro : Deux personnes tuées près de la ville après une brève incursion des FACA

0
59
Les


Deux personnes ont été tuées dimanche 5 mai au village Yagarandji à  20 Km de Kaga-Bandoro au centre de la République Centrafricaine. La tuerie est attribuée aux hommes armés du MPC de Mahamat Al Khatim encore actifs dans la localité, et qui se sont opposés à  la présence des Forces armées centrafricaines (FACA). Le député Jean-Louis Ndama de Kaga Bandoro s’est interrogé sur la mise en œuvre de l’accord de Khartoum.

La dégradation de la sécurité à  Kaga-Bandoro dans la Nana Gribizi s’est accentuée dimanche après une brève incursion des FACA dans cette localité à  la grande satisfaction de la population. Ces éléments en mission précurseur, étaient sortis précipitamment. Dans la soirée du même, les éléments du MPC ont pris d’assaut un village situé 0 20km de Kaga-Bandoro sur la routez de Bangui faisant deux morts parmi les paysans.

Une situation qui inquiète le député Jean Louis Ndama de Kaga Bandoro, qui doute de la volonté des groupes armés à  respecter l’accord de Khartoum. « Nous avons pensé que cet accord permettra à  la population de retrouver la paix et l’accalmie. Force est de constater que les principaux acteurs ne sont pas prêts de respecter leurs engagements » a-t-il déploré.

Le doute est d’autant renforcé, l’élu de Kaga-Bandoro craint l’échec de la restauration de l’autorité de l’Etat prise par l’accord de Khartoum. « Les parties signataires de l’accord se sont engagées à  favoriser le retour de l’autorité de l’Etat, si c’est le cas, elles ne doivent pas s’opposer à  la présence des FACA » a-t-il fait savoir.

Le MPC du chef de guerre, Mahamat Al Khatim, mis en cause et responsable de l’Unité mixte, n’a pas réagi à  ces accusations.

Source : ABangui

Laisser un commentaire