RCA: Les parents des otages du FDPC exigent leur libération

0
48
Le


Trois semaines après la prise en otage des transporteurs par les éléments du FDPC d’Abdoulaye Miskine sur l’axe Garoua-Boulaï, les parents de Mahamat Aboubakar et de son apprenti sont sans nouvelles d’eux. Ibrahim Tata son petit frère est inquiet et appelle le gouvernement et la Minusca à  une solution négociée en vue de leur libération.

Ces otages sont maintenus dans un contexte de rupture de discussions entre le gouvernement et le FDPC d’Abdoulaye Miskine. Le kidnaping a eu lieu en avril dernier suite à  l’arrestation de certains combattants de ce mouvement rebelle par la Minusca.

Ibrahim Tata, petit frère d’un des otages du FDPC demande au gouvernement et à  la Minusca de trouver une solution négociée avec le FDPC.

« Depuis la prise d’otage de mon grand frère et son apprenti, nous sommes sans nouvelle. Nous demandons au gouvernement et à  la Minusca d’ouvrir une discussion avec les hommes du FDPC en vue de leur libération » a-t-il demandé.

Depuis ce kidnapping, la situation de leur mère se dégrade. Mahamat Aboubakar, père de neuf enfants, est le pilier de sa famille. Son petit frère exige la clarté et supplie le FDPC de le libérer. « Mon grand frère n’est pas un bandit. Ils sont dans leurs activités ordinaires. Nous voulons qu’on nous dise s’ils sont encore en vie ou pas. Je demande pardon aux hommes du FDPC de les libérer afin qu’ils s’occupent de leur famille » a-t-il plaidé.

Les hommes du FDPC arrêtés par la Minusca à  Zoukombo doivent comparaître devant la justice. Depuis lors, le dialogue est rompu et cette situation inquiète sérieusement les parents des otages.

Source : ABangui

Laisser un commentaire