Les professionnels les médias et les artistes invités à  vulgariser les informations sur la tuberculose

0
45
Les


Le ministre de la Santé et de la Population, Pierre Somsé, a présidé, mercredi 8 mai 2019 à  Bangui, une réunion d’orientation à  l’intention des médias, des leaders communautaires et des artistes au sujet de la 24ème journée mondiale de la lutte contre tuberculose célébrée en différée dans notre pays.

Le but de cette réunion est de briefer les professionnels des médias sur le traitement des activités du ministère de la Santé liées à  la lutte contre la tuberculose.

Le ministre Pierre Somsé a expliqué que les médias et les artistes peuvent amplifier les messages relatifs au diagnostic de la tuberculose sur toute l’étendue du territoire.

Il a souligné que sur 20 cas diagnostiqués à  Bangui, seulement 10 malades sont pris en charge. Le reste constitue un danger pour la population et il invite l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à  s’engager sur la prise en charge de ce phénomène.

De son côté, la directrice de la lutte contre les maladies transmissibles, Dr Marie-Charlotte Bantha-Sana, a noté que le thème de cette année, à  savoir «Il est temps » est très important dans le contexte actuel.

A travers ce thème, l’OMS insiste sur le fait qu’ il faut agir pour honorer les engagements pris par les dirigeants mondiaux, notamment élargir l’accès à  la prévention et aux traitements, mieux responsabiliser, garantir un financement suffisant et durable, y compris la recherche, contribuer à  mettre un terme à  la stigmatisation et à  la discrimination, a-t-elle souligné.

« Il faut promouvoir une action équitable axée sur l’homme et le respect des droits de l’homme, sans oublier le slogan qui mettra un terme à  l’épidémie de la tuberculose. Ceci passera par les mesures de l’ensemble des parties prenantes pour favoriser les soins centrés sur le patient », a-t-elle ajouté.

L’un des modérateurs, Docteur Désiré Komangoya, a fait savoir qu’après 2015, la stratégie et les cibles de la lutte anti tuberculose visent à  mettre fin à  l’épidémie mondiale de tuberculose, en réduisant l’incidence entre 2015 et 2035.

Selon lui, une grande campagne de communication sera organisée avec l’appui des médias nationaux, des artistes et des leaders communautaires à  l’intention des leaders politiques.

Une victime de la tuberculose, David Mbossoua, a, dans son témoignage, exhorté les patients à  se rendre à  l’hôpital afin de recevoir des soins appropriés.

Il convient de rappeler que l’atelier de 24 heures qui a regroupé les média, les leaders communautaires, les artistes et les confessions religieuses, a formulé des recommandations permettant d’améliorer les conditions d’existence de personnes atteintes de la tuberculose et leur prise en charge.

Source : ABangui

Laisser un commentaire