Economie : Vers l’indemnisation des occupants du site devant abriter le champ solaire de Danzi

0
94


Le gouvernement s’engage à  indemniser les occupants du site de champs solaire de Danzi situé à  18 km de Bangui sur la route de Boali. Une opération d’expertise composée des cadres de l’environnement, santé, énergie et habitat a été lancée ce 6 Mai.

L’objectif de cette opération est de faire le point des biens des habitants de Danzi en vue d’une indemnisation. Le ministère de l’habitat est appelé à  évaluer le coups des maisons et les problèmes fonciers qui vont avec. Le ministère de l’environnement est chargé de faire une étude de l’impact écologique et environnemental du champ du projet solaire.

Cette approche dite participative n’exclut pas la commune qui elle devra recenser dans les fermes des tombeaux à  exhumer pour d’autres sites.

Une phase expérimentale qui se veut un début de solution aux problèmes d’électricité dans le pays selon le ministre de l’Hydraulique Herbert Gontron Djono Ahaba.  » Nous avons voulu lancé officiellement les activités de ce comité aujourd’hui parce qu’il y’a un travail très important d’identification à  faire en termes d’un préalable avant d’indemniser les personnes affectées par ce projet de champ solaire de Danzi » a indiqué le membre du gouvernement.

Le travail qui attend le comité est vaste mais prendra en compte un certain nombre de paramètre pour faire l’économie des frustrations.  » Vous savez qu’il y a des gens qui ont des parcelles, des champs, il y a des occupants traditionnels et autres. Si leur situation est prouvée et avérée, ils doivent être indemnisées » a rassuré Herbert Gontran Djono Ahaba.

Cette premier phase d’activités n’occulte pas le volet santé très capital pour la suite des travaux.  » Nous avons aussi des gens qui ont enterré des parents sur le site. Dans ce second volet, nous allons travailler avec le ministère de la Santé publique pour l’exhumation et la ré inhumation sur une autre parcelle juste à  côté qui sera identifiée. C’est tout un travail technique préalable qui doit accompagner cette indemnisation » a-t-il ajouté.

Une accélération donc, mais comment en est-on arrivé là  ?

La vétusté des équipements de l’Enerca n’a pas permis de fournir de l’électricité conformément à  la demande qui s’accroit au jour le jour. Pour pallier le problème, le gouvernement a signé une convention avec la Banque Mondiale en vue de booster la production de l’électricité et oxygéner l’économie du pays après la crise.

Le travail de ce comité est déterminant pour la suite du financement selon le ministre centrafricain de l’Hydraulique.  » Après l’accord de financement que nous avons signé depuis avril, si les choses s’accélèrent, les fonds vont être disponibles très bientôt pour indemniser les personnes concernés » a-t-il affirmé.

Contacté par Radio Ndeke Luka, un habitant de Danzi a salué l’approche du gouvernement d’impliquer la population concernée dans les démarches. « C’est un signal positif de travailler en comité pour ce genre de projet. Nous nous félicitons de ce que les experts auront à  prendre en compte toutes nos aspirations  » a indiqué Jean-Paul un habitant de Danzi.

Source : ABangui

Laisser un commentaire