Ouaka : Découverte macabre des corps à  Bambari, des voix s’élèvent contre Ali Darassa

0
27
Ali


La ville de Bambari dans la Ouaka, toujours en proie à  l’insécurité en dépit de l’accord de paix, signé le 6 février dernier à  Bangui, entre le gouvernement et les groupes armés. Certains habitants de cette ville continuent de vivre dans la précarité. Des témoignages recueillis auprès de la population locale font savoir que les ex-combattants de l’UPC continuent de semer la terreur à  Bambari et ses environs.

Selon des sources locales, il ne se passe pas une semaine sans qu’il n’y ait de découvertes de corps sans vie dans certains quartiers de Bambari notamment aux abords des cours d’eau. Ces corps sont souvent en décomposition. Des actes attribués aux groupes armés de l’UPC.

« Jusque là , les hommes de l’UPC continuent de faire des exactions, ils multiplient des braquages. Parfois, on découvre des corps sans vie tantôt dans le fleuve Boukakou, Badou, Ndashima, Krandjia et un peu partout » déplore un habitant de Bambari sous couvert de l’anonymat.

Il indique que les habitants de la Ouaka en général, et ceux de Bambari en particulier vivent dans la psychose. Il regrette lui, le fait que des taxes et impôts soient aussi imposés aux commerçants et exploitants miniers par un général de l’UPC. Il exige des autorités judiciaires l’arrestation de Ali Darassa.

« Le gouvernement a montré ses limites. Nous exigeons du gouvernement l’arrestation de Ali Darassa. Pendant un mois si le gouvernement ne le fait pas, la population va le faire avec les mains nues » a-t-il lancé.

Les tentatives pour joindre le porte-parole de l’UPC par Radio Ndeke Luka ont été vaines. Depuis le déclenchement de la crise en 2013 jusqu’à  ce jour, la préfecture de la Ouaka connait toujours des spirales de violences.

Source : ABangui

Laisser un commentaire