Le ministre Félix Moloua et la directrice générale Franscesca Di Mauro s’expliquent sur le comité de gestion du fonds Bêkouv

0
85
Félix


Le but de ce point de presse est d’annoncer l’approbation de deux programmes d’accompagnement à  l’accord de paix signé le 6 février dernier à  Bangui.

Le ministre Félix Moloua a indiqué que ces deux programmes concernent dans un premier temps le relèvement socio-économique de la zone sud-ouest, à  savoir la Haute Kotto, la Ouaka, le Mbomou et le Haut-Mbomou avec un programme multisectoriel et le second point concerne la santé.

Il a souligné que ces zones occupées par des groupes armés n’ont bénéficié d’aucune intervention du fonds « Bêkou » et ces programmes vont permettre de renforcer la coordination au niveau sectoriel avec les partenaires et d’aller sur le terrain pour suivre et impliquer les communautés de base qui doivent être les acteurs.

« Il nous appartient, peuple centrafricain de prendre ce projet à  cœur et ceux qui sont dans les structures de la mise en œuvre doivent fournir des résultats car nous avons mobilisé des ressources qu’il faut comptabiliser », a-t-il poursuivi.

Félix Moloua a exhorté la presse à  faire écho de ce projet car ce sont des résultats qui doivent transformer le pays et améliorer les conditions de vie des populations.

La directrice Franscesca Di Mauro a précisé qu’avec ces deux programmes qui totalisent 40 millions d’euros, nous avons terminé tout le programme que nous avons dans le fonds « Bêkou ».

Elle a signalé qu’un processus de prolongation du fonds « Bêkou » est entamé et qu’elle est confiant que bientôt la Commission européenne va prendre une décision de prolongation jusqu’à  fin 2020.

Il convient de rappeler que la directrice Franscesca Di Mauro a accompagné le chef de l’Etat à  Mbaïki le 2 mai dernier dans le cadre de la résilience rurale et de l’appui aux activités agricoles.

Lancé en République centrafricaine depuis 2015, « Békoà» » (espérance, en langue sango) est un fonds fiduciaire entièrement financé par l’Union européenne, qui a déjà  dégagé 240 millions d’euros en direction d’une cinquantaine de projets.

Source : ABangui

Laisser un commentaire