RCA : Firmin Ngrébada dévoile les détails de la rencontre à  Addis-Abeba

0
119
Premier


Des groupes militaro-politiques et une délégation gouvernementale dirigée par le Premier-ministre, sont de retour d’Addis-Abeba

Récemment, des groupes militaro-politiques et une délégation gouvernementale dirigée par le Premier-ministre, Firmin Ngrébada, sont retournés de Addis-Abeba à  la RCA. Ils sont arrivés en République avec de bonnes nouvelles, car tous les malentendus sur la formation d’un gouvernement mixte ont été réglés. Firmin Ngrébada a affiché plus de détails lors de la communication avec les journalistes à  Bangui.

Le premier Ministre a souligné que les négociations du gouvernement de la RCA et des groupes politico-militaires à  Addis-Abeba ne peuvent pas être considérées comme de nouvelles négociations, il est plus approprié de les appeler des consultations sur la mise en œuvre de l’accord de paix.

« C’était un cadre d’échange, de discussion sur les malentendus qui étaient enregistrés suite à  la publication du nouveau gouvernement. Donc nous avons eu la possibilité d’échanger et alors nous avions découvert que c’était une incompréhension sur l’approche qui était utilisé et qui a commencé à  donner effet pour la demande des participations des représentants des groupes armés à  la gestion des affaires de l’Etat.

Mais ces divergences étaient aplanies », a expliqué Ngrébada.
Selon lui, la cohésion des compatriotes et les forces d’opposition dans les affaires publiques pour la reconstruction du pays étaient l’objectif principal de la réunion. Il a reconnu que la formation d’un nouveau gouvernement avait déjà  fait l’objet d’une erreur, mais que des désaccords avaient été atténués à  Addis-Abeba.
Les autorités ont l’intention d’élargir les pouvoirs des groupes militaro-politiques afin que chaque partie soit impliquée dans les affaires publiques. Mais il faut attendre parce que le pays est en transition, il est donc difficile de satisfaire la volonté de tous immédiatement.

L’administration essaie d’intégrer les forces d’opposition dans le gouvernement de la République Centrafricaine. A la faveur de la participation des signataires des accords de Khartoum pour reconstruire la RCA.

Rappelons qu’au cours des réunions de trois jours au siège de l’Union africaine à  Addis-Abeba, les parties sont parvenues à  un compromis en incluant au gouvernement mixte quatre autres membres de groupes militaro-politiques.

Les représentants du Front démocratique du peuple centrafricain (FDPC), du Mouvement des libérateurs centrafricains pour la justice (MLCJ), du Mouvement Patriotique pour la Centrafrique(MPC) et de l’Union pour la paix en Centrafrique (UPC) devaient faire partie du nouveau conseil des ministres. Cependant, le chef de la FDPC Abdoulaye Miskine a abandonné le poste de ministre de la modernisation de la gestion et de l’innovation de la fonction publique.

Source : ABangui

Laisser un commentaire