Le Cardinal Dieudonné Nzapalaïnga préside une messe d’action de grâce en mémoire des victimes de la tuerie du 1er mai 2018 à  Fatima

0
57
Cardinal


Bangui, 1er mai (ACAP)- L’Archevêque de Bangui, Dieudonné Cardinal Nzapalaïnga, a présidé, mercredi 1er mai 2019 à  Bangui, une messe d’action de grâce en mémoire des victimes de la tuerie de la paroisse Notre Dame de Fatima célébrée en présence de fidèles de la Fraternité Saint-Joseph ainsi que de parents, amis et connaissances.

Le Cardinal Nzapalaïnga a expliqué que c’est important de venir prier avec les chrétiens de cette paroisse et d’être aussi en communion avec les personnes tuées le 1er mai 2018 dans l’attaque de la paroisse Notre Dame de Fatima (3ème arrondissement de Bangui) par des hommes armés.

La prière est une arme, la prière aide les gens à  purifier, voire à  transformer leur cœur, les fait sortir de la vengeance et inscrit dans leur cœur la dimension du pardon et les préparent à  la rencontre de la parole de Dieu, a-t-il souligné.

Le Prélat a indiqué être venu inviter les chrétiens à  prendre pour modèle Saint-Joseph, travailleur à  l’image du Dieu-créateur.

« Travailler, c’est rentrer dans le projet divin, notamment celui de gagner son pain à  la sueur de son front, au lieu d’être malhonnête, de pratiquer la corruption, le vol, la trahison, voire l’assassinat des paisibles citoyens créés à  l’image de Dieu », a-t-il poursuivi.

Il a fait savoir qu’aujourd’hui, le Seigneur invite également les chrétiens à  la suite de Saint-Joseph à  se retrouver afin d’œuvrer pour le changement de ce monde.

Selon lui, cette visite pastorale vise à  galvaniser les chrétiens de Fatima, mais surtout ceux des autres paroisses de continuer à  fréquenter la paroisse Notre Dame de Fatima car la mort peut frapper n’importe quand et n’importe où.

Dans son homélie, le Vicaire-général de l’archidiocèse de Bangui, l’Abbé Evrard-Mathieu Bondobo, a indiqué que c’est en 1957 que le Pape Pie XII a institué le père adoptif de Jésus comme le patron des travailleurs.

Il convient de rappeler qu’une célébration eucharistique a eu lieu à  la paroisse Saint-Paul, dans le 7ème arrondissement de Bangui, en la mémoire des victimes de la fraternité Saint-Joseph, suivie d’une procession au cimetière Saint-Paul.

Pour mémoire, la paroisse Notre Dame de Fatima a fait l’objet, dans la matinée du 1er mai 2018, d’une attaque par des hommes armés, qui ont lancé des grenades et tiré sur des fidèles en pleine célébration, faisant officiellement 30 morts, dont l’Abbé Albert Toungoumalé Baba, et plus de 100 blessés.

Source : ABangui

Laisser un commentaire