La ministre Virginie Mbaïkoua et le Directeur Afrique du HCR accueillent à  Mongoumba les réfugiés centrafricains de Bétou

0
47
La


La ministre centrafricaine de l’Action humanitaire et de la Réconciliation nationale, Mme Virginie Mbaïkoua, et le représentant résident du HCR en République centrafricaine, M. Buti Kale, ont accompagné, le lundi 29 avril 2019, le Directeur Afrique du HCR, M. Raouf Mazou, à  Mongoumba (189 km au sud-ouest de Bangui) en vue d’accueillir le 11ème convoi terrestre du rapatriement volontaire des réfugiés centrafricains de Bétou, en République du Congo (Brazzaville).

L’objectif de cette mission est de permettre à  M. Mazou de constater, par lui-même, la manière avec laquelle se déroulent les opérations de rapatriement des réfugiés centrafricains ayant vécu à  Bétou, au Congo.

Pour ce convoi-ci, ce sont 352 réfugiés centrafricains formant 92 familles, amenés à  bord de camions affrétés par le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), leurs bagages dans d’autres, qui ont effectué le voyage de Bétou à  Mongoumba, où ils ont été conduits dans le centre de transit aménagé pour la cause.

Dans ledit centre, les retournés se sont lavés les mains contre l’infection d’Ebola, ont pris une douche puis un repas chaud, et ont passé la nuit dans des chambres équipées de matelas.

Ce mardi 30 avril, les retournés ont subi un contrôle d’identité et ont reçu des viatiques et des vivres pour une durée d’un mois. Les camions les ont aidés à  regagner leurs lieux de résidence habituelle, tout le long du parcours Moungoumba-Bangui, long d’environ 180 kilomètres.

Arrivé à  Bangui dimanche 28 avril 2019 et après son constat, M. Mazou a émis le vœu que bien d’autres Centrafricains retournent chez eux, de manière volontaire, réponse très encouragée au HCR. L’hôte de la République centrafricaine a profité de son séjour pour échanger avec des membres du gouvernement centrafricain ainsi que des représentants d’agences onusiennes et des partenaires humanitaires nationaux et internationaux.

Au cours des échanges, M. Mazou a exprimé la reconnaissance du HCR pour la solidarité et la générosité envers les réfugiés et demandeurs d’asile et recueilli des avis sur les réponses qui conviennent aux défis humanitaires de l’heure.

Avec le retour à  la paix dans certaines parties de la République centrafricaine, le HCR a apporté son concours pour que près de 4.500 réfugiés centrafricains ayant fui à  Bétou retournent dans leur pays d’origine. Des pourparlers sont actuellement en cours entre les gouvernements camerounais, tchadien et centrafricain pour faciliter le retour des réfugiés centrafricains qui sont dans ces pays.

Des Centrafricains s’étaient constitués réfugiés à  cause de la crise politico-militaire qui avait secoué le pays, entre 2013 et 2015. Des retours spontanés ont été enregistrés, outre les rapatriements facilités par le HCR, grâce à  l’accalmie çà  et là  sur le territoire.

La mission de M. Mazou a pris fin ce mardi 30 avril 2019 en République centrafricaine d’où il devrait retourner à  Genève, en Suisse.

Alain-Patrick Mamadou / ACAP

Source : ABangui

Laisser un commentaire