Transport fluvial : les experts veulent le renforcement des voies navigables

0
56
Transport


Ils se sont rencontrés le 27 avril dernier, à  Brazzaville, dans le cadre de leur forum annuel. Ils ont plaidé pour un renforcement des voies navigables.

La République du Congo dispose de plus de 4500 km d’eaux navigables, avec deux réseaux fluviaux : un réseau interne Kouilou-Niari et un réseau intégrateur Congo-Sangha-Oubangui. Ce dernier corridor est vital pour l’économie nationale et le ravitaillement des pays comme la République démocratique du Congo (RDC) et la Centrafrique.

« Exploitation de la logistique pétrolière dans l’économie du Congo : difficultés, enjeux et perspectives », c’est le thème choisi par les organisateurs de la troisième édition du forum international sur la logistique, le management et la qualité.

En effet, les conférenciers voulaient non seulement vulgariser le concept de la logistique auprès des professionnels d’entreprise et des jeunes étudiants, mais aussi, alerter les décideurs sur le secteur de transport fluvial en proie à  l’ensablement.

Une quantité de produits pétroliers du Congo transite par le Port de Matadi (RDC), le port fluvial de Kinshasa, avant d’être acheminée au port autonome de Brazzaville. Les produits pétroliers qui arrivent à  Brazzaville ont deux destinations, c’est-à -dire une partie est pompée dans les citernes de stockage de la Société commune de logistique et l’autre partie est acheminée vers le port de Bangui, en Centrafrique.

Source : ABangui

Laisser un commentaire