Centrafrique : ‘’’On bouffe ensemble avec les gendarmes et policiers pour qu’ils nous dérangent pas », Dixit un moto-taximan

0
84
Moto-taximan


Le métier des moto-taximan est devenu une loge qui fait les fait nourrir et les forces de sécurité, entre autres, les gendarmes et policiers chargés du contrôle de la circulation routière. Et pour cause !

Avec les évènements connus dans presque toute la ville de Bangui, l’activité des moto-taximan devient de plus en plus dangereuse pour ceux qui préfèrent solliciter leur service en question. Pour les incidents accidentels, les victimes qui ont les pieds coupés, les bras cassés et autres membres du corps handicapés par la force de chose, c’est une nourriture quotidienne.

L’autre face cachée de l’activité de ces moto-taximan, c’est « l’approvisionnement des gendarmes et policiers » en argent qu’ils font collecter auprès des clients transportés sur ces engins de transport. A en croire un jeune qui exerce ce métier, retrouvé au Rond-point Marabena « C’est à  nous les moto-taximan que les gendarmes et policiers pointés pour la régulation de la circulation, mangent. C’est-à -dire, nous nous entendons avec eux à  certaines heures pour qu’ils mettent la main sur nos clients qui sont traités, involontairement étant des récidivistes… ».

Pour être un peu plus explicite avec nous, le jeune de détailler qu’ « on nous quittons avec nos clients à  bord (avec plus de 3 personnes) pour atteindre le Rond-point Marabena, et ceci à  partir de 20 heures, les gendarmes ou les policiers nous arrêtent. Après un temps de menace, la moto est libérée et les passagers sont coincés pour qu’ils soient dépouillés ».

En fin de compte, les jeunes de moto taxi confirment que c’est leur entente avec les policiers et gendarmes dans ce genre de business de livrer leurs clients. Voilà  comment ceux qui sont censés protéger la population, retournent encore contre elle à  travers ces tristes comportements. Que dire plus !

Source : ABangui

Laisser un commentaire