Arrivée à  Bangui du Directeur Afrique du HCR Raouf Mazou

0
55
M.


Bangui, Le Directeur du Bureau Afrique au siège du Haut-Commissariat des Nations-Unies pour les réfugiés à  Genève, M. Raouf Mazou, est arrivé, dimanche 28 avril à  Bangui pour une visite de 3 jours en République centrafricaine, a appris l’ACAP, de source officielle sur place, le 28 avril.

Le visite de M. Raouf Mazou en République centrafricaine a pour but d’« exprimer aux autorités centrafricaines la reconnaissance du HCR pour la solidarité et la générosité manifestées envers des réfugiés et demandeurs d’asile et s’imprégner de la situation humanitaire dans le pays », indique, dans un communiqué rendu public, ce 28 avril à  Bangui, le Bureau pays du HCR.
« Du 28 au 30 avril 2019, M. Raouf Mazou séjournera à  Bangui où il s’entretiendra avec les plus hautes autorités centrafricaines, les agences des Nations Unies ainsi qu’un large éventail d’autres partenaires nationaux et internationaux, en vue de se rendre compte des réponses apportées aux défis humanitaires actuels », indique le communiqué.

Le programme du séjour du Directeur Afrique du HCR prévoit également un déplacement à  Mongoumba (189 km au sud-ouest de Bangui), dans la préfecture de La Lobaye où Raouf Mazou devrait assister à  l’arrivée du premier convoi de rapatriement des réfugiés centrafricains pour cette année 2019, en provenance de Betou, en République du Congo, précise le communiqué.
« Cette visite constitue une opportunité importante pour moi de m’imprégner davantage de la situation des réfugiés, déplacés internes et des rapatriés en RCA « , a déclaré le Directeur Afrique du HCR, à  son arrivée dans la capitale centrafricaine.

Depuis fin 2012, la RCA fait face à  un conflit armé à  l’origine du déplacement de plus d’un million de personnes dont 655.956 à  l’intérieur du pays et plus de 592.948 en exil dans les pays voisins.
Suite à  l’amélioration de la situation sécuritaire dans certaines zones du pays, 80.818 réfugiés centrafricains sont retournés spontanément chez eux, tandis que 4097 autres sont rentrés au bercail dans le cadre d’un rapatriement facilité en 2018.

Source : ABangui

Laisser un commentaire