Togo : le président Faure Gnassingbé annonce une série de mesures sociales

0
86

Dans son discours sur l’état de la nation, la veille de la fête d’indépendance de son pays le 26 avril, le président togolais Faure Gnassingbé a insisté sur la dimension sociale des actions de son gouvernement. Le premier responsable togolais a annoncé une série de mesures dont la revalorisation de 5% de la valeur indiciaire à partir de janvier 2020.

Ce vendredi 26 avril, pour la seconde fois seulement depuis son accession à la magistrature suprême en 2005, le chef de l’Etat togolais, Faure Essozimna Gnassingbé s’est livré à l’exercice du discours sur l’état de la nation. A l’occasion du 59ème anniversaire de l’indépendance du Togo (27 avril 1960-27 avril 2019), face aux députés au parlement, le numéro 1 togolais en dehors des diverses préoccupations dont il a fait cas, a évoqué la dimension sociale de ses actions. « Nos populations -à l’instar de celles des autres pays- sont actuellement sujettes à des questionnements touchant aux conditions de vie, à la persistance des difficultés économiques, à l’horizon qui semble ne plus annoncer des lendemains meilleurs », a fait remarquer le chef de l’Etat togolais. « C’est la raison pour laquelle la dimension sociale est intégrée comme une priorité absolue à l’action de mon gouvernement », a-t-il ensuite ajouté.

De nouvelles mesures sociales

Le premier responsable togolais s’est engagé à venir en aide aux populations afin de mettre fin à leurs conditions de vie difficile. Ainsi, a-t-il annoncé diverses mesures sociales. « J’ai instruit, dans ce sens, le gouvernement de prendre en compte -dans le cadre du prochain budget- les préoccupations visant à améliorer le pouvoir d’achat, à travers la revalorisation -dès janvier 2020- de la valeur indiciaire à hauteur de 5% », a d’abord déclaré le président Gnassingbé. Le responsable a poursuivi, se montrant préoccupé par les « aînés ».

« Dans la même dynamique, le gouvernement intensifiera les consultations et engagera les études actuarielles nécessaires pour la reprise -toujours dès janvier 2020- de l’allocation de départ à la retraite, d’une façon soutenable et compatible avec la poursuite des efforts d’assainissement de nos finances publiques », s’est exprimé Faure Gnassingbé. Il a ajouté que des dispositions sont également déjà prises pour la construction de deux locaux qui seront mis à la disposition des associations pour servir de maisons des retraités.

Conseil économique et social et déclaration des biens

Faure Gnassingbé s’est également appesanti sur les questions de justice sociales, justifiant ses mesures sociales entre autres par « notre engagement à faire de la justice sociale une réalité vécue par tous, à travers la redistribution effective des fruits de la croissance nationale ». Le Conseil économique et social (CES) a été également l’un des sujets préoccupants pour le président togolais qui a dit que les dispositions sont prises pour sa mise en place cette année.

Le responsable togolais a également mis « un accent particulier » sur la lutte contre la corruption qui sera renforcée dans les mois à venir. Ainsi a-t-il annoncé qu’un « projet de loi organique sera soumis à l’Assemblée nationale pour déterminer les conditions de mise en œuvre de la déclaration des biens et avoirs prévue par la Constitution ».Faure Gnassingbé a fini son discours en rappelant que le développement ne peut se faire en une journée et a appelé la classe politique à un « sursaut patriotique ».

Source : La Tribune Afrique

Laisser un commentaire