Centrafrique : Firmin Ngrébada sollicitera le lundi 29 avril, la confiance des élus de la nation pour la mise en œuvre du programme politique gouvernement qu’il dirige

0
67
Le


Le Premier ministre Firmin Ngrébada se retrouvera face aux élus de la nation ce lundi 29 avril 2019. Un grand évènement à  ne pas oublier. Seulement, le patron de la Primature profitera de l’occasion pour solliciter la confiance des élus du peuple que sont les députés de la nation. Un exercice difficile auquel est soumis tout nouveau Premier Ministre. Et M. Firmin Ngrébada entend gagner la confiance de tous les députés. Pour la circonstance, il sera entouré par les membres du gouvernement ainsi que ceux du Cabinet de la Primature. Un examen de passage qui s’impose à  un homme de valeur condamné à  gagner pour mener à  terme la mission confiée à  lui par le président Touadéra.

C’est la Constitution de la République qui impose cet exercice. M. Ngrébada va solliciter la confiance des députés de la nation. Mais, il sait déjà  que ceux-ci vont approuver à  l’unanimité son programme de politique générale. Il s’agira des aspirations du peuple et la mise en œuvre des priorités du président Touadéra.

En quoi est constitué ce programme ?

Même si le programme de politique générale n’est pas encore officiel, mais l’on sait déjà  que le document portera sur la réalisation de l’actuel président Touadéra. En tant que Premier Ministre, Ngrébada, sera responsable du programme du gouvernement devant les députés et devant la nation toute entière. Il n’est plus que jamais engagé mais également condamné à  réussir là  où ses prédécesseurs ont lamentablement échoué. Durant les deux ans restant devant le président Touadéra pour terminer son premier quinquennat, c’est M. Firmin Ngrébada qui devra l’aider à  redonner confiance aux centrafricains et surtout à  se succéder à  lui-même en 2021.

A cet effet, le programme de politique générale du Premier Ministre Firmin Ngrébada devrait être apprécié à  sa juste valeur par les élus de la nation. Un gouvernement de combat, déterminé ne peut que réussir. Concernant l’épineux problème de la sécurité, de la cohésion sociale, de l’économie, de la santé, de l’éducation, de la restauration de l’autorité de l’Etat et du programme de DDRR, le gouvernement mettra tout en œuvre pour atteindre cet objectif. Pour le plan de relèvement du pays, le RCPCA est à  pied d’œuvre et les groupes armés devraient s’y mettre pour que le pays soit remis sur les rails. L’accord de paix signé avec les groupes armés est l’affaire de tous, ceux qui ne voudront pas s’aligner devront clarifier leur position, rentrer dans la République ou se mettre à  la marge en se distinguant négativement. C’est une occasion en or accordée aux frères égarés comme aimait le dire le président Touadéra.

L’hémicycle de l’Assemblée Nationale étant un lieu de débat contradictoire, les élus de la nation sauront en leur âme et conscience choisir entre le meilleur et le pire pour leur pays. A cet effet, les élus de la nation se montreront tous responsables devant la communauté nationale et internationale. Gageons de la confiance accordée aux élus du peuple, les députés vont donner la chance à  Ngrébada pour que sous l’impulsion de Touadéra, il conduise le pays au bon port. Les débats seront certainement houleux, mais à  la fin, la vérité triomphera pour que le programme de politique générale présenté par le Premier Ministre Firmin Ngrébada soit majoritairement adopté par les députés.

Source : ABangui

Laisser un commentaire