Afrique : la Russie veut proposer son expertise militaire

0
66
Vladimir


Très présente en Afrique alors qu’elle formait avec plusieurs autres Etats, l’Union des Républiques Socialistes Soviétiques (URSS), la Russie s’est entre temps désintéressée de l’Afrique après l’éclatement de ce bloc soviétique. Aujourd’hui, sous la présidence Poutine, le pays des Tsars est de retour en Afrique. Les grandes entreprises russes paralysées par les sanctions occidentales en 2014 avaient besoin de nouveaux débouchés et le continent africain pouvait en être un.

Outre les débouchés, la Russie avait aussi besoin des matières premières africaines et des amis sur le continent parce qu’une bonne entente avec les pays de l’Afrique pouvait lui être d’une aide précieuse à  l’Onu. En examinant ces faits on est tenté de croire que « Moscou a plus besoin de l’Afrique que l’Afrique n’a besoin de la Russie » comme l’affirme le directeur du séminaire Russie au Conservatoire national des arts et métiers Arnaud Kalika.

Mais les africains ont aussi besoin de la Russie en témoigne le ballet des chefs d’Etats du continent au Kremlin. Le Rwandais Paul Kagamé, le Sénégalais Macky Sall ou le Centrafricain Faustin Archange Touadéra ont rencontré Vladimir Poutine ces dernières années. La Russie est « un soutien puissant sur la scène internationale » comme l’affirme l’ancien ambassadeur Russe en Afrique Evgueni Korendiassov.

Source : ABangui

Laisser un commentaire