République centrafricaine : Interférences russes dans le cours de la Justice

0
108
Palais


Bangui (Corbeaunews) – Gervais LAKOSSO n’est pas seulement le coordonnateur du Groupe de Travail de la Société Civile (GTSC), il est aussi un habile conteur bien connu des centrafricains. Voici le drôle de conte qu’il nous a conter par le truchement de son compte facebook.

Les cinq (5) ordinateurs du GTSC auraient été saisis par la Justice et directement transmis, « pour examen », aux russes, sans en prévenir les représentants de la société civile.

Voilà  une bien étrange nouvelle qui interroge le citoyen lambda dans une République démocratique et souveraine.

Que viennent donc faire les russes dans le cours d’une enquête menée par la Justice centrafricaine ?

C’est à  nos policiers et gendarmes de conduire les investigations et à  nos magistrats de dire le Droit. La justice centrafricaine a-t-elle perdue son indépendance ?

Les russes sont des experts du numérique qu’ils savent utiliser pour manipuler et tromper les citoyens dans le monde entier, comme ils l’ont fait pour truquer les élections aux Etats-Unis ou bien le vote du Brexit de la Grande-Bretagne. Au nom de quoi les russes s’arrogent-ils un droit de nez dans les affaires de la justice centrafricaine ? Que cherchent-ils dans les ordinateurs du GTSC ? Quelles informations veulent-ils transmettre jusqu’à  Moscou ? Les fils et les filles de Centrafrique ne sont pas des enfants qu’il faut prendre par la main ! Que faut-il penser d’une puissance étrangère qui prendrait le contrôle de nos fonctions régaliennes ? N’est-ce pas un indice supplémentaire d’une volonté de domination coloniale ?

Le pays de Boganda est parfois une nation naïve qui accorde un peu vite sa confiance à  de soi-disant nouveaux amis dont on espère le salut et à  qui on ouvre les bras avec une générosité coutumière, oubliant, comme dit l’adage, que « la bienfaisance de la perdrix lui a tordu le cou. »

Affaire à  suivre…

Source : ABangui

Laisser un commentaire